Publicité
Publicité

Ce soir à 19 heures, la chaîne C8 diffusera un nouveau numéro de l'émission 'Les Terriens du Dimanche' présentée par Thierry Ardisson. Lancé à la rentrée sur la TNT, le programme a rapidement trouvé son public, et frôle désormais le million de téléspectateurs chaque semaine. Autour de l'animateur star, des chroniqueurs débriefent l'actualité de la semaine et confrontent leurs opinions. On y retrouve notamment la polémiste Natacha Polony, le patron de presse Franz-Olivier Giesbert, l'humoriste Matthieu Madénian, le blogueur et spécialiste de la télé réalité Jeremstar, et Raquel Garrido, qui était jusqu'alors avocate et femme politique, membre du mouvement La #France insoumise créé par #Jean-Luc Mélenchon lors des dernières campagnes présidentielle et législative.

Publicité

Mais ce soir, l'émission pourrait avoir un goût nouveau pour la compagne du député Alexis Corbière. En effet, selon plusieurs témoins présents lors de l'enregistrement du programme jeudi soir, Raquel Garrido devrait annoncer son retrait de la vie politique afin de se consacrer à son récent statut de chroniqueuse télé. Mais pourquoi un tel choix, loin des valeurs de la France Insoumise ? Le quotidien Libération a bien tenté de joindre à plusieurs reprises la nouvelle protégée de Thierry Ardisson, qui refuse pour l'instant de répondre. Elle devrait s'expliquer dès lundi, après la diffusion des Terriens du Dimanche.

Des polémiques à n'en plus finir...

Selon plusieurs observateurs, Raquel Garrido aurait été sommée par son parti de choisir : la politique ou la télévision.

Publicité

Il faut dire que l'avocate de Jean-Luc Mélenchon a été éclaboussée par plusieurs polémiques depuis la rentrée et notamment depuis son arrivée sur C8, la chaîne du grand patron Vincent Bolloré, que les militants de la France Insoumise méprisent. Première pilule difficile à avaler pour le chef d'équipe Mélenchon [VIDEO].

En Septembre, Raquel Garrido, équipée d'un blouson estampillé C8, a ensuite décidé de se rendre à l'une des conférences de presse données par le Premier ministre Edouard Philippe, mais en tant que chroniqueuse. Elle n'avait d'ailleurs pas hésité à invectiver le chef du gouvernement sur les ordonnances destinées à réformer le Code du Travail, au nez et à la barbe des véritables journalistes présents dans la salle. Certains ont difficilement accepté ce mélange des genres de la part de l'Insoumise, qui ne possède aucune carte de presse. Comme pour entrer dans la brèche et profiter de cette mise en avant, Raquel Garrido avait alors pris la nouvelle de façon légère, fière d'avoir su s'imposer face à un système médiatique qu'elle a souvent critiqué.

Publicité

Pour ses défenseurs, son choix de rejoindre Thierry Ardisson en Septembre dernier avait un but précis : changer "le système et la caste médiatique de l'intérieur". Mais pour ses opposants, elle a toujours "été attirée par la lumière. (...) Elle aime qu'on prenne soin d'elle, qu'on la pouponne". Depuis la rentrée, elle n'occupait d'ailleurs plus aucune fonction officielle au sein de la France Insoumise.

Jean-Luc Mélenchon défend Raquel Garrido

D'autres polémiques ont entaché la réputation de Raquel Garrido cet automne. Locataire d'un logement HLM avec son compagnon et ses trois filles malgré son métier d'avocate, elle s'est vue obligée de déménager pour s'installer à Bagnolet. Il y a également eu l'affaire du Canard Enchaîné, qui a révélé qu'elle n'aurait pas payé ses cotisations sociales à sa Caisse de retraite depuis six ans. Ces tâches d'encre au sein de la France Insoumise auraient fini par agacer Jean-Luc Mélenchon [VIDEO], même si depuis l'annonce du départ de Raquel Garrido de la FI, ce dernier prend sa défense sur Twitter : "Raquel est et reste mon amie. Elle n’a commis aucune faute. Seuls les journalistes ont cherché à tout pourrir par leurs fausses polémiques. Avec tout mon mépris".