Les microparticules sont des poussières invisibles présentes naturellement dans l'air. Leur concentration dans l'atmosphère est augmentée par l'activité humaine. Le cas notamment de la combustion du moteur diesel. Quels sont les effets nocifs des particules émises par le diesel sur notre système cardiovasculaire ? C'est tout l'enjeu d'une étude réalisée par des chercheurs belges et financée par le Fonds de Chirurgie Cardiaque. Entretien avec Guy Berkenboom, cardiologue à l'hôpital Erasme et membre de l'équipe de recherche.

1. Pour quelles raisons les microparticules diesel sont-elles un facteur de risque des maladies cardio-vasculaires ?

Ces microparticules induisent des réactions inflammatoires au niveau des artères.

Publicité
Publicité

Et elles agissent en synergie avec nos facteurs de risque cardio-vasculaires. Les patients souffrant déjà d'une pathologie vasculaire (les diabétiques, les hypertendus, les hypercholestérolémies) sont donc les plus sensibles à ces microparticules. Cette conclusion émane d'une expérimentation animale. Des rats sains ont été exposés aux microparticules sans qu'aucune incidence vasculaire soit observée. Par contre, une toxicité vasculaire nette a été observée chez des rats hypertendus ayant une hypertension génétique.

2. Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité en Belgique… Comment peut-on se protéger contre ces microparticules ?

La meilleure protection est de vivre dans un endroit où il y a peu de trafic, à la campagne. Je sais que ce n'est pas toujours évident.

Publicité

Mais les populations qui vivent en milieu urbain sont exposées. Il n'y a rien à faire. Certaines villes dans le nord du pays (en Flandre) interdisent tout de même des voitures dans le centre-ville. Il faut surtout dire que le fait d'exercer une activité physique dans les zones embouteillées est hypertoxique. Les cyclistes, les joggeurs inhalent toutes ces microparticules émises par les véhicules diesel.

3. Faut-il privilégier le port d'un masque comme c'est le cas dans certains pays fortement pollués ?

Porter un masque est partiellement efficace. Il ne protège pas complètement parce que ces particules sont très petites. Ce sont des nano particules et elles passent à travers tout. Mais nous avons également observé que les médicaments (antihypertenseurs, statines) prescrits aux patients atteints des maladies vasculaires atténuent les effets toxiques des microparticules. #Automobile