Le Cameroun, de concert avec le reste de la planète, a organisé le 1er décembre dernier la journée mondiale de lutte contre le Sida. Auparavant, une semaine durant, une série de manifestations entamées dans la localité de Nyabissam, région du Centre-Cameroun, aura marqué la célébration. Elles ont été chapeautées par le ministre de la santé publique, André Mama Fouda.

L'une des manifestations marquante de cette célébration, c'est sans nul doute, la Kermesse de sensibilisation organisée par l'organisation non gouvernementale Synergies Africaines contre le Sida ET les Souffrances, le samedi 29 novembre 2014 au Lycée Général Leclerc.

Placé sous le très haut patronage de Madame Chantal Biya, Première Dame du Cameroun et Présidente Fondatrice de ladite institution, la kermesse a été conduite par le Secrétaire Exécutif de Synergies Africaines, Jean Stéphane Biatcha, sous le thème : «Fille ou garçon, je m'engage pour une génération sans sida».

Un engagement initialement prévu au bénéfice des élèves de 51 établissements d'enseignements secondaires de la ville de Yaoundé, l'évènement des Synergies Africaines, ne bénéficiera plus qu'à environ une quarantaine d'établissements dont 22 Lycées, 12 collèges et 4 instituts.

Publicité
Publicité

Auront également participé un peu plus d'une demi-douzaine de structures gouvernementales ainsi que des organisations et associations de la société civile.

Au programme de cette kermesse de sensibilisation, diverses activités au rang desquelles des activités thématiques avec ateliers de démonstrations de l'usage des préservatifs masculin et féminin, à l'intention des jeunes ne pratiquant pas l'abstinence qui leur est préconisée. Les sports, avec des compétitions de basketball, de handball, de football et du tir à la corde, était de la partie…Diverses animations culturelles telles que des sketches, un concours de poésie, de la pastiche et un mini concert avec des artistes plus ou moins connus ont également constitué le menu de l'évènement. Une campagne de dépistage gratuit, sur le site des festivités, aura été l'occasion pour les jeunes et autres badauds de découvrir leur statut sérologique.

Publicité

L'émission de débat jeune, « Jeunesse Parlons-en », présentée par Michèle Ngoumou, épouse Kum Chute, aura été l'une des phases phare.

En outre, l'occasion faisant le larron, le Secrétaire Exécutif des Synergies Africaines en a profité pour distribuer un important lot de matériel de sensibilisation aux clubs santé des établissements scolaires et aux associations de lutte contre la pandémie.