Tout se numérise dans notre société, spécialement tout ce qui est consigné par écrit. Du plus petit article aux énormes archives papier des plus grandes entreprises, tout y passe ou presque. Et le secteur de la médecine n'échappe évidemment pas à la règle. Fini le temps (ou presque) où votre médecin sortait ses petites fiches pour consulter votre dossier médical.

Désormais, les généralistes débarquent de plus en plus tablettes ou Ipad à la main. Et depuis quelques mois, les médecins peuvent désormais tout connaitre sur leurs patients grâce à une application présente sur l'Ipad : Medinect ! Zoom sur ce dossier médical, version 2.0 !

La technologie au service du médecin

La société Offimed qui distribue le logiciel l'avoue d'entrée : ce n'est pas le premier dossier médical informatisé (ou DMI) qui existe sur le marché.

Publicité
Publicité

Mais par contre, Medinect est bien le premier DMI disponible sur Ipad à être agréé par l'INAMI ! Ce qui signifie qu'en cas d'achat du logiciel, le médecin pourrait obtenir une prime de la part de l'Institut National !

Mais si Offimed n'est pas la première entreprise à sortir un tel dossier médical, son CEO, Bruno Willems l'assure, ce logiciel apporte son lot de nouveautés : « d'une envie de simplifier la vie des médecins, en mettant la technologie à leur service, Medinect utilise toute l'intuitivité liée au caractère de l'Ipad. »

Dans la pratique, outre bien évidemment le gain de place liée à l'utilisation d'une telle technologie, le médecin sera avec ce nouveau DMI, aidé dans ses tâches administratives : Medinect pourra par exemple tenir le généraliste informé de l'assurabilité de son patient ou encore traiter les demandes de remboursement.

Publicité

Le tout en assurant bien sur la confidentialité des données stockées et utilisées.

Bref, il permet surtout au médecin de gagner du temps, ce qui est le principal argument de vente de la société !

Mais dans la pratique, qu'en pensent les médecins ?

Aujourd'hui, il existe deux grandes catégories de médecins : la vieille école et la nouvelle. On peut facilement penser que les médecins plus âgés soient plus réticents à abandonner leurs fiches papier que les autres, mais ce cliché n'est pas forcément vrai. Explications.

Le docteur Hellebuyck par exemple explique : « Avoir hésité pendant un moment avant de se lancer dans l'aventure numérique ». Habitué à ses fiches, il trouvait que la numérisation : « Si elle possède un côté pratique indéniable, pourrait poser un problème relationnel avec ses patients ». Il ne voulait absolument pas d'un écran de PC trop grand qui mettrait à mal le côté humain de ses consultations.

Du coup, quand Medinect est venu se proposer, le docteur Hellebuyck s'est laissé tenter.

Publicité

Un choix qu'il ne semble pas regretter depuis, loin de là. « Je trouve ce logiciel très ludique, je n'exploite peut-être pas encore toutes ses capacités mais j'apprends au fur et à mesure. Mais il permet indéniablement de gagner du temps en structurant mieux son travail », explique-t-il avant de rajouter : « De plus, ça donne un côté moderne au médecin, bien dans son temps. L'Ipad passe très bien auprès des patients, notamment auprès des plus jeunes qui sont du coup plus intéressés ».

Et bien que Medinect ne soit pas encore parfait, il semblerait que les remarques des médecins qui l'utilisent soient prises en compte lors des mises à jour.

Ce qui signifie donc que plus de médecins l'utiliseront, au plus le logiciel pourrait être performant ! #Belgique #Innovation