Ce week-end, en Loire-Atlantique, un jeune homme français âgé de 21 ans a été brûlé à la main droite après l'explosion soudaine de sa cigarette électronique. Un fait rare mais qui a déjà été recensé aux Etats-Unis et en Angleterre.

"J'avais une grenade dans la main"

"Ma #Cigarette électronique a sifflé et m'a pété à la main". Voilà comment Brice, 21 ans, raconte la scène aux journalistes. Avec du recul, il estime que les conséquences de cette explosion auraient pu être beaucoup plus graves: "J'aurais pu être défiguré si je l'avais encore eu à la bouche". Et d'ajouter: "C'est comme si j'avais une grenade dans la main, c'est une bombe sur pattes".

Publicité
Publicité

Utilisateur occasionnel de la cigarette électronique, ce jeune Français est aujourd'hui très remonté contre le constructeur du produit.

"La cigarette électronique est très dangereuse (…) Ils [les constructeurs] n'ont rien expliqué, ils n'ont même pas dit que cela pouvait monter en température et nous exploser à la tronche", insiste-t-il. Touché à la main droite, il a été rapidement secouru par l'un de ses voisins, un ancien pompier volontaire, qui lui a prodigué les premiers soins.

Depuis, une enquête est menée par la gendarmerie d'Ancenis, ville située en Loire-Atlantique. Elle a pour but de déterminer si l'explosion du produit, assemblé et fabriqué en Chine, s'est produite à cause d'une utilisation trop importante et/ou d'une batterie défectueuse. Si cet accident est très rare en France et dans le reste du monde, Brice veut tout de même porter l'affaire devant la justice.

Publicité

Un décès au Royaume-Uni

Il y a quelque mois, une habitante de Limoges a elle aussi été brûlée au troisième degré suite à l'explosion de sa cigarette électronique. Cette dernière se trouvait dans l'une des poches de son pantalon. Des cas similaires ont également eu lieu aux États-Unis et au Royaume-Uni. C'est justement au Royaume-Uni qu'un anglais aurait été retrouvé mort en août 2014, suite à un incendie provoqué par l'explosion de sa cigarette électronique.