En France, plus de 30 000 personnes sont potentiellement porteuses du virus du #Sida, et ce, sans le savoir. Le dépistage sera désormais facilité avec l'autotest, disponible en pharmacie dès la fin du mois de juin.



Comment ça marche ?

Le test se présente sous la forme d'une bandelette sur laquelle on dépose une goutte de sang prélevée au bout du doigt. Quinze minutes suffisent pour connaître le résultat. Si une seule barre s'affiche, le résultat est négatif. Si deux barres s'affichent, le résultat est positif et il faut alors se rendre en laboratoire pour une confirmation.

Une lingette désinfectante, un pansement et une aiguille seront fournis avec le test, qui coûtera entre 25 et 28 euros et sera disponible sans ordonnance.



La fiabilité

Contrairement à de précédents tests dont la commercialisation a commencé aux USA, ces tests sont fiables à 99%. Ce chiffre signifie donc que l'autotest ne dispense pas d'un dépistage classique pour confirmer.

Publicité
Publicité

A quoi bon se tester soi-même alors ? Si le test est négatif, il est en effet peu probable qu'une prise de sang en laboratoire révèle un résultat contraire. En revanche, comme c'est le cas pour les tests de grossesse, ces autotests peuvent indiquer des faux positifs. En d'autres termes, une confirmation en laboratoire est obligatoire en cas de résultat positif, et conseillée en cas de résultat négatif. Histoire d'être sûr.

Autre chose à savoir : l'autotest ne permet pas de déceler une infection de moins de trois mois. Donc, le dépistage ne sera valide que trois mois après le dernier rapport sexuel à risques.



Derrière cette nouvelle mesure

En facilitant ainsi l'accès au dépistage, le Conseil National du SIDA espère révéler 4000 cas en plus par an. Mais, à un niveau personnel, cette facilitation est à double tranchant.

Publicité

Elle renforce encore un peu l'anonymat puisque, seul chez lui (ou éventuellement avec son conjoint), le patient n'aura pas à sentir sur lui le regard du médecin qui effectue le test et dévoile le résultat. Mais, dans le même temps, le processus d'autotest supprime un élément important, à savoir ledit médecin qui est le tout premier appui du patient lorsqu'il doit encaisser la nouvelle. La boîte contenant le test comportera bien sûr le numéro de SIDA Info Service (08 00 84 08 00) mais tout le monde n'aura peut-être pas le réflexe ou l'envie de le composer à ce moment-là...

A lire aussi: Dépister le cancer du col de l'utérus à la maison!



#Médecine