En référence à l'ONU, une diminution de plus d'un tiers des nouvelles contaminations a été enregistrée depuis 2000. Néanmoins il sera nécessaire de financer 29 milliards d'euros annuels jusqu'en 2020 afin de voir la fin de l'épidémie en 2030.
La lutte contre le #Sida faisait partie des huit « grands Objectifs du millénaire » que les Etats-Unis s'étaient fixés en 2000, pour 2015. Ce constat traduit un réel succès dans le combat anti-VIH dirigée grâce à la communauté internationale. Une lutte âprement menée face à l'investissement de plusieurs milliards de dollars, d'après l'Onusida, dans son rapport qui révèle entre autre la participation des Etats-Unis pour près de 50 %.
Un compte rendu qui a été présenté Mardi par Ban Ki-moon Secrétaire général à l'ONU lors d'un meeting international pour le financement du développement. Une conférence qui s'est tenue à Addis Abeba (Éthiopie).
Les nouvelles contaminations se sont réduites, de 2000 à 2014, pour 35 % à deux millions d'individus. Plus réjouissant, les infections infantiles ont chuté de 58 % sur une période identique. Résultat : les décès causés par le sida, depuis le record de 2004, ont diminué pour 41 % à un millions d'individus.
Ban Ki-Moon affirmait que le monde est parvenu à l'Objectif n° 6 du millénaire pour le développement : la répansion du VIH est enrayée et change de direction.
Le rapport précise également que l'objectif fixé en 2011 est le résultat d'efforts largement déployés et qui avait pour cible le mise sous traitements antiviraux de 15 millions d'individus en 2015, moyennant 1 million sur 2001.
En revanche, il est intéressant de constater l'augmentation du nombre de malades qui vivent avec le VIH, 37 millions l'année dernière, soit une hausse de 700 000 par rapport à l'année précédente. Car il est maintenant possible de vieillir avec le VIH, en observant l'efficacité des thérapies antivirales, bien plus performantes et dont l'accès est plus simple. La fin du Sida d'ici à 2030 est une ambition qui reste une réalité, selon Ban Ki-Moon.
#Médecine #Finance