Vous allez me dire : encore un #Régime à la mode pour préparer l'été ? Pas tout à fait. Ce n'est pas pour ainsi dire un régime. C'est plutôt un art de vivre qu'il vous faut absolument adopter si vous vous souciez un peu de votre bien être.

En deux mots, qu'est ce que le paléo ?

Le principe est simple. Quand on s'attarde sur l'évolution de notre consommation, on se rend compte qu'il y a eut beaucoup de changements en peu de temps. Ces changements ont des conséquences néfastes sur notre organisme qui n'est pas apte à assimiler ces nouveaux aliments.

Les deux principaux aliments en cause : les céréales (et plus spécifiquement le gluten présent dans un grand nombre d'entres elles) et le lait.

Publicité
Publicité

  • Depuis quelques années, les céréales (et en particulier le blé) ont envahit nos assiettes. Peu coûteux à la fabrication;, l'industrie agroalimentaire a trouvé un aliment des plus rentables. On le retrouve dans un très grand nombre d'aliments, surtout les produits industriels. Le gluten (assemblage de deux protéines apportant un effet de colle dans les aliments) se retrouve dans un très grand nombre de produits céréaliers : blé, seigle, épeautre, maïs, orge, ..., mais aussi dans des cosmétiques, charcuteries industrielles, produits tout faits, ... Des études ont montré que le gluten agit comme une drogue telle que la morphine ! Qui n'a pas "craqué" pour une envie soudaine de pain, de gâteau, de pâtisserie, ... ? Et qui n'a pas de doux souvenirs d'enfance avec de bons croissants tout chauds dégustés le dimanche en famille. On se rend vite compte de son effet addictif quand on tente de stopper tout apport de gluten.
  • Le lait : l'homme est le seul être vivant qui consomme du lait à l'âge adulte ! Médicalement parlant, au-delà de 3 ans, l'homme n'a absolument pas besoin d'apport en laitage. Ici encore, les sentiments ont une grande place dans notre consommation de lait. Le lait, cet aliment blanc associé à la pureté, nous faisant penser au doux lait maternel.

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes souffrent d'intolérance alimentaire, bien souvent au gluten ou au lactose.

Publicité

Quelles conséquences pour notre organisme ?

A force de manger des aliments auxquels on est intolérant, notre intestin va réagir à ces aliments. Peu à peu, l'intestin peut devenir poreux (c'est ce qu'on appelle la maladie cœliaque) et laisser passer dans le corps des molécules qui ne devraient pas quitter l'intestin. C'est ainsi que vont apparaître les symptômes suivants :

  • Fatigue,
  • Insomnie,
  • Maux de tête,
  • Problèmes inflammatoires,
  • Anémie,
  • Mycoses,
  • Maladie auto-immune (telle que l'hypothyroïdie de Hashimoto)
  • Troubles gastriques (constipation, diarrhée)
  • Etat dépressif
  • Troubles articulaires

Ce sont des symptômes tellement variés et divers que la plupart du temps, ils passent inaperçus. Un moyen simple de savoir si vous êtes intolérant est de faire un essai de régime sans gluten et sans lait pendant 4 à 6 semaines. Au bout de ce laps de temps, si vos symptômes disparaissent, c'est certainement que vous êtes intolérant !

Pour palier à tout ce sombre tableau, l'idéal est d'adopter le régime paléo : manger comme  nos ancêtres pour finalement consommer plus de fait maison et moins de produits industriels : un vrai retour aux sources pour recouvrer une santé perdue!

http://fr.blastingnews.com/equipe-editoriale/ollivier-gaelle/

http://blaster.blastingnews.com/news/test_list/ #Agriculture #Médecine