La période actuelle, synonyme de temps chaud et ensoleillé, incite forcément aux promenades et aux pique-nique en forêt. Si vous pouvez vous offrir de tels moments de détente, profitez-en au maximum mais faites également preuve de vigilance. Les médecins tirent en effet la sonnette d'alarme concernant la maladie de Lyme. Un article publié aujourd'hui par Le Parisien explique ce qu'il faut savoir sur cette pathologie et livre les recommandations essentielles pour l'éviter.

 

La maladie de Lyme n'est pas une fatalité

 

L'affection est provoquée par une morsure de tique infectée. Ces insectes prolifèrent dans les champs et les bois, parmi les herbes et les feuilles.

Publicité
Publicité

Avec l'absence de fortes gelées au cours de l'hiver dernier, les larves n'ont pu être éliminées. La chaleur accentue également leur multiplication, de même que la disparition de certains de leurs prédateurs. La meilleure des précautions consiste donc à éviter le contact des tiques avec la peau. Il suffit pour cela de se couvrir le plus possible et de proscrire les manches courtes et les shorts. Le port de chaussettes est également préconisé. Facile à dire toutefois avec les températures élevées qui règnent en ce moment. Il convient alors d'inspecter minutieusement le corps après chaque incursion prolongée à la campagne. Il faut savoir en effet que la bain ou la douche n'élimine pas les tiques. Son retrait doit s'effectuer avec une pince et en tournant doucement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Publicité

Il est primordial de ne pas arracher la tête. Enlevez impérativement tout le corps de la tique accrochée. Ensuite, désinfectez la surface de la peau qui a été mordue.

 

On constate une hausse des personnes touchées par la maladie de Lyme

 

Si la borréliose (autre nom de cette pathologie) est détectée tôt, elle se soigne parfaitement et rapidement grâce à des antibiotiques. C'est un diagnostic tardif qui peut avoir de dangereuses conséquences. Il existe un risque qu'elle devienne chronique et qu'elle touche l'organisme entier. On recense en outre de plus en plus de victimes. Le nombre de personnes officiellement affectées a triplé en 12 ans, atteignant 27.000 nouveaux cas annuels en 2015. #Médecine #biologie #Maladie