À partir du 1er mai 2017, la consultation médicale chez le généraliste augmentera de 2 euros. Vous ne paierez plus le médecin 23 euros mais 25 euros. Cependant, il n’y aura aucune retombée sur le portefeuille des patients puisque 95% des français adhèrent à une complémentaire santé. Il n’y aura en fin de compte qu’une simple dépense d’un euro pour tous les patients âgés de dix-huit ans ou plus. En effet, la sécurité sociale permet de récupérer 16,8 euros sur un montant de 24 euros car elle rembourse 70% du montant. La complémentaire santé quant à elle, prend en charge 30% et remboursera 7,2 euros. Dimanche, le syndicat des médecins FMF a déclaré après un vote des participants (52,95% de oui), qu’il allait signer la nouvelle convention.

Publicité
Publicité

La "hiérarchisation" des consultations médicales

En plus de l’augmentation du prix de la consultation chez le médecin généraliste, la nouvelle convention admet aussi la "hiérarchisation" des consultations en fonction de la spécialité avec des prestations allant de 25 euros à 60 euros. Il y aura aussi 50.000 euros d’aides qui seront fournies pour les zones rurales où les médecins sont en fuite (les déserts médicaux) ou bien encore une rémunération de 5 euros pour les généralistes et 15 euros pour les spécialistes qui sont d’accord pour recevoir un patient dans les 48 heures. À l’origine, la convention devait être signée vendredi prochain mais a été avancée à jeudi 16 heures. Jean-Paul Ortiz, Président de la CSMF (Confédération des Syndicats Médicaux Français), reste très sceptique à l’encontre de cette nouvelle convention.

Publicité

En effet, il la qualifie de « convention à l’ancienne » lorsqu’il explique qu’il attendait une réelle restructuration du système de la tarification pour tous les médecins. Il ne nie pas cependant une avancée dans le domaine, mais se dit déçu du médiocre changement. Il explique aussi que cela ne concerne que 60% des médecins généralistes et que 40% des autres médecins seront exclus des changements dus au nouveau texte.

   #Santé