Synonyme de reprise, la #rentrée est aussi le moment où il faut penser à renforcer les défenses immunitaires avant d’entamer la saison froide. Focus sur un produit sain et naturel : le Kéfir de lait. Peu connu du grand public, il rallie pourtant un grand nombre d’adeptes accrocs de son goût acidulé et booster d’énergie. Une drôle de tête en forme de choux fleur... un nom bizarre... et pourtant, le kéfir procure une bonne dose de bienfaits. Il cible les bactéries présentes dans l’intestin et modifie la flore intestinale pour la renforcer. Comme nous le livre « le charme discret de l’intestin », cet organe serait l’une des clés de la bonne santé.

Publicité
Publicité

C’est le moment de le cajoler !

Le Kéfir, un allié bien-être qui ne date pas d’hier...

Aussi appelé champignon tibétain, le kéfir de lait suscite les passions quant à son origine. Si de nombreuses théories existent à son sujet, la plus récurrente tend à laisser penser qu’il serait originaire du Caucase. La légende à ce sujet affirme notamment que le kéfir serait né dans les tribus caucasiennes au temps de l’Antiquité. Le lait était conservé dans des outres en peau animal. Il devenait alors un liquide épais, proche de la consistance du yaourt, et pouvait se conserver plusieurs jours tout en restant consommable.

La résistance et la vigueur de ces tribus étaient attribuées à la consommation de ce lait fermenté. Cette technique a traversé les âges et sa légende avec lui pour arriver aujourd’hui dans nos foyers.

Publicité

Les grains de kéfir, qui n’est autre qu’un champignon, contiendraient donc des bonnes bactéries et des levures propres à l’amélioration du #Bien-être et des défenses immunitaires de l’homme. Il dispense ses bienfaits dans le lait qui au bout d’un certain temps de fermentation donne ce que l’on appelle le kéfir. Et c’est ce lait fermenté que l’on consomme pour se renforcer.

Un petit geste quotidien pour améliorer votre bien-être

Le kéfir est très simple à préparer. Il suffit de mettre les grains à fermenter dans du lait. Il faut compter environ 100 grammes de grain pour 1/2 litre de lait. Tous les ustensiles en fer sont proscrits. Il est conseillé d’utiliser un bocal en verre pour la fermentation ou en plastique. Le bocal doit être « fermé » par une gaze. Ensuite, la préparation dort paisiblement dans une totale obscurité durant 24 à 48 heures selon les goûts. Une fermentation plus longue accentue le côté acide du kéfir. Le lendemain ou surlendemain, il faut filtrer le lait fermenté. Les grains de kéfir récupérés dans la passoire se passent simplement sous l’eau claire et sont prêts pour une nouvelle fermentation.

Publicité

Pour vous procurer des grains de kéfir de lait, il ne vous en coûtera qu’une enveloppe timbrée. En effet, le Kéfir se donne, mais ne s’achète pas sous peine de perdre ses vertus bienfaisantes d’après la légende. Aussi, plusieurs groupes de partage et de don disséminés sur le net et les réseaux sociaux proposent des listes de « donateurs » par pays et même par ville. Un complément alimentaire non seulement naturel mais en plus hors du système de consommation traditionnel, le kéfir cumule les qualités.

Le kéfir convient aussi bien aux hommes qu’aux animaux. Toutefois, avant de vous jeter à corps perdu dans l’aventure du Kéfir, vous pouvez demander l’avis de votre médecin, surtout si vous avez des pathologies. Et vous serez sans doute surpris de constater qu’il connaît parfaitement ce produit et que le corps médical le recommande même dans certains cas spécifiques. Bonne rentrée en pleine forme !

 

  #kefir