Il s'agit d'un nouvel espoir pour détecter le #Cancer avant le stade métastasique : des chercheurs canadiens ont découvert la raison pour laquelle les #tumeurs se développent en cachette. Ainsi, il est désormais possible d’exposer les premières cellules cancéreuses. Cette découverte pourrait révolutionner les traitements contre le cancer. En effet, c’est cette phase invisible qui permet aux tumeurs de se répandre silencieusement dans le corps du malade. Ces tumeurs « métastasiques » se déplacent progressivement vers les autres zones du corps humain. Les chercheurs espèrent qu’en supprimant la phase invisible du développement des tumeurs, le système immunitaire sera à même d’éliminer les cellules cancéreuses avant que la maladie ne se répande.

Publicité
Publicité

Le professeur Wilfred Jefferies de l’Université de la Colombie-Britannique a affirmé que le système immunitaire était tout à fait efficace pour identifier et mettre un terme à la multiplication des tumeurs primaires. Cependant, lorsque les tumeurs sont déjà au stade métastasique, nous ne sommes plus en mesure de reconnaître et de stopper le développement des tumeurs. Les scientifiques ayant participé à l’étude ont découvert un nouveau mécanisme expliquant comment les tumeurs métastasiques dupent le système immunitaire. Ils ont en outre commencé à stopper le processus afin de neutraliser rapidement le cancer.

 

L’importance de l’IL-33 pour détecter un cancer

Tout au long de leur développement, les cellules cancéreuses changent génétiquement. À mesure qu’elles évoluent, elles perdent leur capacité à produire une protéine appelée interleukine-33 (IL-33).

Publicité

Quand cette protéine disparaît, le système immunitaire n’est plus en mesure de détecter la présence des cellules cancéreuses. Le cancer commence alors à se répandre sans le moindre contrôle. Les chercheurs canadiens ont découvert que la perte de l’IL-33 se produit essentiellement dans les cancers épithéliaux, qui commencent par affecter les tissus à la surface des organes. Ceux-ci touchent principalement le pancréas, le col de l’utérus, le poumon, le rein, l’utérus, la prostate, le sein, etc. Les scientifiques ont longtemps essayé d’exploiter les capacités du système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses. C’est seulement au cours de ces dernières années qu’ils ont réussi à trouver des traitements présentant un véritable potentiel pour soigner les patients. Dans cette récente étude, les chercheurs ont constaté que le système immunitaire était à nouveau capable de reconnaître les tumeurs, après une réintroduire artificielle de l’IL-33. Des recherches approfondies nous permettront de juger si cette méthode est réellement efficace pour combattre toutes formes de tumeurs chez les humains.

 

Les détails de cette étude ont été publiés dans le journal Scientific Reports. #Santé