Un patient britannique guéri du VIH après un nouvel essai clinique ! Depuis quelques semaines, il est effectivement possible de lire cette phrase un peu partout en tête d'affiche des sites d'actualités douteux... Mais la vérité est loin du compte. En effet si les chercheurs ont affirmé ne plus déceler aucune trace du virus dans le sang d'un des cinquante patients, ces derniers expliquent également que c'est déjà le cas pour de nombreux traitements visant à la guérison. Ne plus déceler la trace du virus dans le sang n'exclut pas sa présence dans l'organisme. De ce fait, il faudra attendre de plus amples expertises avant de pouvoir enfin annoncer une véritable solution pour la guérison du VIH.

Publicité
Publicité

Les chercheurs responsables de ces essais restent prudents et ne s'avancent pas trop. Ce n'est qu'après une nouvelle batterie de tests plus approfondis qu'ils annonceront si oui ou non leurs essais se sont vus être concluants. De nombreux autres patients sont dans le même cas, vivant avec le virus du SIDA au quotidien.

Le Sida déjà "vaincu" plusieurs fois?

Ce qui est important à souligner, c'est que le cas de cet anglais n'est pas unique non plus. Deux patients américains ayant disposé d'une greffe de moelle osseuse ont donné les même résultats aux analyses que le malade britannique. En admettant une rémission totale du virus chez eux, la solution ne serait dans tout les cas pas applicable à l'ensemble des personnes infectées. Ces derniers disposent naturellement d'une mutation les rendant plus résistants à l'infection au VIH...

Publicité

Mais cela pourrait potentiellement faire d'eux les deuxième et troisième personnes guéries du VIH au monde.

Il faut rappeler qu'à l'heure d'aujourd'hui, l'unique personne à avoir été guérie du VIH reste Timothy Brown, alias "Le Patient de Berlin". En effet, l'américain Timothy Brown reste un cas unique pour le moment. Ce dernier continue d'inspirer les différents chercheurs du monde entier, envieux de trouver une solution durable et fiable à ce fléau des temps modernes. La greffe de moelle osseuse est depuis une piste envisagée et les recherches ont également prouvés qu'environ 0,3% de la population mondiale serait résistance au virus. Ainsi, le docteur chargé du cas de Timothy Brown a essentiellement cherché un donneur compatible dans la liste des donneurs résistant au virus... 600 jours après cette greffe, Le Patient de Berlin" était officiellement la seule personne au monde à avoir guérie du VIH.

Tout ces éléments restent motivants et prometteurs pour le futur et nous rappellent que la lutte contre le VIH continue ! #Sida #Maladie