Il y a bien sûr des moments tendus par la pression du temps ou l’incertitude d’avoir gagné un contrat ou bien même la déception face aux échecs. Il y a de la tension parfois mais aucun STRESS négatif durable. Fini ce #stress négatif qui nous ronge les nerfs, nous pompe l’énergie physique et nous rend la vie dure à nous et notre entourage.

L’entreprise ne peut rien contre votre stress

Vous y croyez-vous ? Une entreprise dans laquelle aucun stress négatif ne vient polluer la qualité du #Travail et la qualité relationnelle. Une entreprise où le corps, le mental et les émotions sont tellement équilibrés que nous agissons avec efficacité, créativité, sourire et énergie ? La plupart des entreprises sont aujourd’hui sensibilisées aux Risques Psycho-sociaux.

Publicité
Publicité

C’est un premier pas. Certaines entreprises essaient de retenir leurs salariés par des conditions de travail positives : ambiance, souplesse, confort, initiative, valorisation, avantages divers… Le Figaro sort chaque année un palmarès des entreprises où il fait bon travailler : Mars, Décathlon, Mc Donald,… Selon l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail : « Le stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».

Le stress ne serait-il donc qu’une question de perception ? de mon regard sur mon environnement et sur moi-même ? L’entreprise ne peut donc pas grand-chose à mon stress. Elle n’est pas aux commandes de la perception de mon cerveau et moins encore aux commandes du déferlement d’adrénaline en moi.

Publicité

 

Je suis le seul Maitre de mon stress

Nous sommes 100% responsable du niveau de notre stress. Et tant que nous n’en sommes pas convaincus, nous nous comportons en victime, tantôt attentiste que les choses changent, tantôt bataillant avec le peu d’énergie qui nous reste contre l’entreprise. L’entreprise ne va hélas changer que très lentement en passant par de nombreuses phases de chaos. Pouvons-nous attendre que l’entreprise devienne 100% humaine ? Parallèlement, n’est-il pas urgent de sauver notre peau et gérer notre stress en allant chercher en nous l’énergie de faire face avec des outils physiques, mentaux, émotionnels, en apprenant à poser des limites et prendre des risques ? Lorsque nous poserons un autre regard sur nous et nos merveilleuses capacités, le système se mettra à bouger. Nous découvrons qu’aucun environnement n’a du pouvoir sur notre énergie, aussi « stressant » soit-il. Nous pourrons soit rester dans l’entreprise … tout en étant zen et en l’humanisant petit à petit, soit choisir un nouvel environnement … sans le stress du changement !