Le Daraprim, un #médicament de type antiparasitaire développé dans les années 1950 est prescrit habituellement contre la toxoplasmose. Il est indispensable pour les malades atteints par certaines infections opportunistes liées au sida. Deux élèves d'un établissement de Sydney (#Australie) ont fabriqué 3,7 grammes de pyriméthamine, la molécule active du Daraprim, pour seulement 20 $. Aux États-Unis, la même quantité coûterait 110 000 $...

Augmentation de 5 500%: la pilule ne passe pas !

Le prix du Daraprim avait subitement bondi de 5.500 % aux Etats-Unis l’année dernière, ce qui avait déclenché un énorme tollé sur la toile…Cette augmentation faisait suite à un rachat des droits pour les USA par Turing Pharmaceuticals, une firme de New-York.

Publicité
Publicité

Ceci alors que les prix restaient accessibles dans d’autres pays. Le PDG, Martin Shkreli était devenu en quelques jours : "l'homme le plus détesté en Amérique". Connu depuis sous le nom de "Pharma Bro", Shkreli avait justifié cette augmentation par le fait que le médicament commercialisé depuis près de 60 ans n’était pas assez rentable et que ce produit était hautement spécialisé. Suite à la polémique inhérente à la hausse spectaculaire du prix de ce médicament, il avait été convoqué par les parlementaires américains pour explication mais avait finalement refusé de se rendre à l’audition en se retranchant derrière la constitution des USA. Dans le même temps, il accordait un rabais aux hôpitaux sur ce médicament. Martin Shkreli, qui a depuis quitté Turing Pharmaceuticals, a également été arrêté en décembre suite à des allégations de fraude.

Publicité

Son procès est prévu pour le 26 juin 2017.

Il a néanmoins réagi ce jour en indiquant que les lycéens n'avaient pas à supporter les coûts liés à l'exploitation, la fabrication ou encore la diffusion de ce produit. Les deux étudiants ont, quant à eux, justifié leur action par la volonté de dénoncer le prix exorbitant de ce traitement aux USA. Quoi qu’il en soit, voilà une affaire qui ne devrait pas manquer de donner des sueurs froides à certains grands groupes pharmaceutiques. #Sida