De nos jours, on serait tenté de croire que l’anatomie humaine ne présente plus aucun secret et pourtant, des scientifiques ont pu récemment découvrir un organe dans notre corps dont on ne connaissait pas l’existence auparavant. Cet organe, appelé mésentère, réside dans notre tube digestif et pourrait détenir la clé à de nombreux troubles liés à la digestion. La découverte du mésentère a commencé en 2012 mais il aura fallu 4 ans de recherche prolongée pour que ces résultats soient officiellement publiés.

Pour l’instant, on ne connaît pas encore exactement le fonctionnement du mésentère. C’est une partie du corps qui a été longtemps ignorée, considérée comme étant inutile, mais dont le rôle dans l’activité de nombreux systèmes du corps humain commence à être reconnue par les scientifiques. Toutefois, l’anatomie et la structure du mésentère sont à présent connues. C’est un organe qui permet notamment le transport du sang et de la lymphe entre l’intestin et le reste du corps. D’autre part, il relie l’intestin grêle à la paroi postérieure de l’abdomen. Bien que les chercheurs aient confirmé que le mésentère joue un rôle important dans le fonctionnement du système intestinal, vasculaire, endocrinien, cardiovasculaire et immunologique, des recherches plus étendues sont nécessaires afin de déterminer ce rôle avec précision. Il existe cependant des preuves du fait que le mésentère participe à la réponse de notre organisme face aux signaux environnementaux envoyés par l’intestin.

"Si vous comprenez la fonction, vous pouvez identifier une fonction anormale et donc une maladie", a relevé le Dr. J. Calvin Coffey, le chercheur de l’Hôpital Universitaire de Limerick en Irelande ayant confirmé que le mésentère est un organe. "Assemblez tout cela et vous avez le champ de la science mésentérique... les bases pour un tout nouveau domaine de la science", a-t-il ajouté.

Le mésentère, source d’évolution scientifique

A son époque, Léonard de Vinci avait déjà représenté le mésentère tel un organe contigu. Il a été considéré en tant que tel jusqu’en 1885 où le Dr Frederick Treves, un chirurgien britannique a découvert que cet organe était fragmenté entre l’intestin grêle, le côlon transverse et le côlon sigmoïde. Toutefois, les recherches du Dr Coffey ont permis de reclasser cette partie du système digestif comme un organe contigu. Dans une étude récente, c’est lui qui a établi l’anatomie et la structure du mésentère, en se servant d'images ainsi qu’en réunissant les différentes recherches pour montrer que la continuité de l’organe peut être vue seulement lorsqu’il est observé sous un certain angle. D’après le Dr Coffey, c’est la forme de la membrane, qu’il décrit comme remarquable, qui explique pourquoi le mésentère a été sujet à des représentations variables au fil du temps.

Un organe présentant un avenir intéressant pour la médecine

Des recherches plus approfondies pourront permettre de mieux définir la fonction de la membrane intestinale, ce qui arrive lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement et les maladies ayant une incidence dessus. Cela mènera aussi la science mésentérique à devenir un champ d’étude à part, comme la cardiologie par exemple. Le Dr. Coffey espère qu’une meilleure compréhension du mésentère pourra aider à mieux diagnostiquer certains problèmes de santé, avec des méthodes moins invasives.

Le mésentère s’étend du duodénum (première partie de l’intestin grêle), jusqu’au rectum (section finale du gros intestin). C’est pour cette raison qu’il peut jouer un rôle majeur dans certaines maladies telles que la maladie de Crohn, le cancer colorectal, les maladies inflammatoires de l’intestin ou encore des maladies cardiovasculaires ainsi que des problèmes de santé majeurs tels le diabète, l’obésité et le syndrome métabolique. #Santé #Médecine