"On estime qu’au niveau mondial, 1,3 million de personnes meurent chaque année en raison de la #pollution de l’air des villes. " (OMS)

La pollution de l'air est un sujet tabou pour les politiques, pourtant il en va de la santé mondiale aujourd'hui de prendre en compte ce problème. En effet, les conséquences économiques et humaines sont dramatiques. Mais plus encore, il en va de votre santé de savoir ce qu'est la pollution atmosphérique et comment s'en protéger.

C'est principalement les voitures qui polluent : faux

Les voitures sont effectivement plus ou moins polluantes selon leur année d'immatriculation, leur moteur et le type d'énergie qu'elles utilisent.

Publicité
Publicité

Néanmoins la production d'énergie (chauffage, centrale électrique, etc.) participe pour 35% au rejet de gaz à effet de serre, selon le site du gouvernement dédié à l'écologie et à la COP21.

Le port du masque permet de diminuer significativement le risque dû à la pollution atmosphérique : faux

Le port de masque n'a jusqu'à maintenant jamais prouvé son efficacité pour les particules de taille supérieure ou égale à 3 micromètres (absorbant environ 20%). Pourtant, les particules les plus nocives sont les microparticules, non arrêtées par le filtre. Gilles Faravel de chez Res-pro a même émis l'idée que porter le masque entraînerait plus de risques que ne pas en porter. En effet, le masque entraîne une gêne respiratoire forçant l'utilisateur à faire de plus amples et profonde inspirations, vous inhaleriez donc plus de microparticules.

Publicité

L'automobiliste est plus exposé à la pollution que le piéton : vrai

Une étude réalisée par l'Oramip en 2015 a montré que l'automobiliste est l'usager le plus exposé à la pollution, loin derrière les usagers de tram et de métro (qui sont les derniers du classement). Alors mesdames et messieurs, tous à vos vélos et transports en communs !

En dessous d'un seuil déterminé, la pollution n'a presque plus d'effet sur l'organisme : faux

Tout comme la cigarette, la pollution est à effet stochastique, c'est-à-dire que plus vous en absorbez, plus vous risquez de développer une maladie. Une personne vivant sainement et faisant attention à l'air qu'elle absorbe peut avoir une maladie due à la pollution sans pour autant avoir été exposé à des doses considérées comme dangereuses par les autorités, cela est d'ailleurs particulièrement vrai pour l'ozone. #Santé #vignette