Reliée au sentiment de satisfaction, précurseur de l’adrénaline et de la noradrénaline, régulateurs de l’humeur, du métabolisme, la #Dopamine est un stimulant du système nerveux et de la circulation sanguine. Un niveau de dopamine bas peut favoriser la dépression, la perte de l’envie, provoquer des compulsions, entraver la libido et la capacité à se concentrer. Une déficience ou un excès en dopamine entraîne des pathologies comme la maladie de Parkinson, des phénomènes de dépendance aux stimulants ou aux drogues, des compulsions variées. On peut augmenter naturellement notre taux de dopamine comme celui de bon nombre d’hormones.

Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux.

Publicité
Publicité

C’est un excellent moyen d’entretenir sa santé physique et mentale, d'être plus productif. Le #Sport stimule la production de dopamine (donc augmentation de l'énergie, du dynamisme, de la vitalité) mais aussi de la sérotonine (certains anti-dépresseur sont des précurseurs de sérotonine) des endorphines, de la testostérone et d'autres hormones encore. Le sport permet de soulager le stress et la détente musculaire, de ressentir un sentiment de contrôle sur son bien-être général, il améliore l’interaction sociale. L’activité physique régule les catécholamines (hormone du stress), améliore la qualité du sommeil et des cycles circadiens, rehausse le sens proprioceptif, les facultés cognitives, l'estime et l'image de soi. Mais inutile d’en faire trop et de vous épuiser, marcher, monter des escaliers suffit à faire remonter le niveau des neurotransmetteurs.

Publicité

Et si vous n’êtes pas sportif, sachez que se trémousser en écoutant une musique enjouée, c’est valable et à un moindre degré, écouter la musique seulement. Et si en plus, vous pratiquez des exercices de méditation, ou de pleine conscience, vous amplifierez les effets.

Accroître sa production de dopamine, les conseils à suivre pour y arriver

En assainir vos intestins et entretenir votre flore en privilégiant les bonnes bactéries intestinales permet non seulement de soutenir la production de certaines hormones, mais également le système immunitaire. La nourriture fermentée, les fibres des fruits et légumes, un sommeil suffisant, et éviter de manger trop gras, trop sucré, trop carné, vous y aidera. La dopamine est l’hormone de prédilection pour le créatif, et comme tous processus lié aux neurotransmetteurs, ils fonctionnent à double sens. Les activités créatives stimulent la production de dopamine et un taux élevé favorise le besoin de créer. Alors soutenez et favorisez l’élan créatif en pratiquant DIY, écriture, dessin, peinture, bricolage, couture…Libérez-vous des dépendances nuisibles ! Elles procurent des petits shoots de dopamine ponctuels par un sentiment de satisfaction instantanée, les comportements compulsifs par lesquels « le circuit de récompense » de votre cerveau devient surexcité et impose une satisfaction immédiate.

Publicité

Sachez que vous pouvez changer vos habitudes afin de la produire par des activités plus saines et produisant la substance de façon plus conséquente et durable.

Augmentez l’apport de tyrosine, cet acide aminé est précurseur de l’adrénaline, la noradrénaline, la dopamine. Un manque de tyrosine peut engendrer une basse de la pression sanguine et de la température corporelle. Voici les aliments qui en contiennent : amande, avocat, pastèque, banane, bœuf, poulet, chocolat, café, œufs, thé vert, lait, yaourt, Ginkgo Biloba. Visualisez vos victoires, comme pour faire monter le taux de testostérone, (dopamine et testostérone sont intimement liées) se sentir victorieux est une excellente façon d’augmenter le taux de dopamine et d’autant plus si vous mimer la victoire en le ressentant et en levant les bras « YES ». La satisfaction du travail accompli, de s’organiser et d’avancer procure aussi cette satisfaction, faites des listes, exécutez une après l’autre les tâches et savourez la satisfaction de les cocher. #Vitalité