Le déficit global de la Sécurité Sociale pour 2016 devrait atteindre la somme de 7,1 milliards d'euros, son niveau le plus bas depuis 2002. En 2010, il était de 22 milliards. Selon la cour des comptes, la baisse des taux d'intérêts depuis 2011 est responsable, à elle seule, de 40% de la réduction totale des dépenses de l'Etat en matière de santé publique.

La Sécurité Sociale comporte 4 branches, et chacune a évolué à son rythme en 2016. La branche Maladie, la plus importante qui concerne les remboursements des dépenses de santé, affiche un déficit de 4,1 milliards d'euros. Celle qui concerne les accidents du travail et les maladies professionnelles présente, elle, un solde positif de 0,7 milliard d'euros, en stabilité constante depuis 2011.

Publicité
Publicité

Le déficit de la branche Famille est de 1 milliard d'euros, en forte baisse suite au plafonnement du quotient familial ; mais il s'équilibre avec le solde positif de la branche Vieillesse de 1,1 milliard d'euros. Selon l'économiste Daniel Moinier, ce chiffre a été rendu possible par les réformes sur les retraites engagées par François Fillon en 2010 et 2013, mais aussi grâce au blocage des pensions depuis trois ans. Enfin, le Fonds de Solidarité Vieillesse est en déficit de 3,8 milliards d'euros, stable depuis plusieurs années. #Santé #Maladie #Politique