C'est une expérience scientifique qui pourrait révolutionner la vie de milliers de familles que vient de réussir l'équipe de recherche affiliée à l'hôpital des enfants de Philadelphie ! Cette équipe, dirigée par le chirurgien foetal Alan Flake, a permis à plusieurs agneaux de finir leur développement dans un incubateur qui leur fournissait l'ensemble de leurs besoins en termes d'oxygène, de sang et de nutriments.

L'incubateur se présentait sous la forme d'une poche plastique à laquelle étaient reliés les tuyaux qui simulaient le cordon ombilical. L'expérience a permis de raccourcir d'un mois la période de gestation de la brebis, qui en dure normalement cinq. A l'heure actuelle, seul un agneau est toujours en vie et il ne semble souffrir d'aucune séquelle liée à la fin de son mode de développement.

Publicité
Publicité

Les autres cobayes de l'expérience ont été euthanasiés pour permettre l'analyse de leurs organes.

Des résultats prometteurs pour les humains

Cette expérience marque le premier pas vers une avancée scientifique qui permettrait d'améliorer les chances de survie des bébés nés prématurément, lesquels sont séparés en trois sous-catégories :

  • les prématurés extrêmes, nés avant 28 semaines d'aménorrhée,
  • les grands prématurés, nés entre la 28ème et la 32ème semaine d'aménorrhée,
  • les prématurés moyens (aussi appelés prématurés tardifs), nés entre la 32ème et la 37ème semaine d'aménorrhée.

Dans tous les cas, un bébé est caractérisé comme prématuré s'il est né vivant avant d'avoir atteint 37 semaines d'aménorrhée ; la première semaine d'aménorrhée commençant le premier jour des dernières règles de sa mère.

Publicité

La prématurité, une cause majeure de mortalité infantile

Selon les données de l'Organisation Mondiale de la Santé datant de 2016, il y a environ 15 millions de bébés qui naissent prématurément dans le monde chaque année ; ce qui représente plus d'1 bébé sur 10. Les complications médicales liées à ces naissances précoces sont d'ailleurs la principale raison de décès chez les enfants de moins de 5 ans. La prématurité peut également entraîner des retards de développement dans la croissance physique et cérébrale du bébé. Par chance, il existe des manières simples de prendre soin de son bébé, que ce soit pour le coucher ou son rythme de vie.

Vous pouvez retrouver ci-dessous la vidéo de l'expérience menée par l'institut de recherche de l'hôpital des enfants de Philadelphie. Elle vous expliquera en détails le protocole utilisé et respecté pour permettre à l'agneau de se développer en-dehors de l'utérus de sa mère, ainsi que les raisons ayant motivé l'équipe à mener une telle expérience.

Attention, son contenu peut choquer les personnes les plus sensibles.

#Naissance #ExpérienceScientifique #Innovation