Un jeune homme de 18 ans a inventé un #soutien-gorge destiné à détecter les signes du cancer du sein. Une invention, dit-il, qui pourrait sauver la vie de millions de personnes. Le soutien-gorge baptisé « Eva » et développé par Julian Rios Cantu, comporte 200 capteurs qui repèrent très tôt les signes du cancer. Le jeune homme a songé à l’inventer après que le #Cancer du sein de sa mère l’ait conduit à une double mastectomie, après des années à combattre la maladie. Le soutien-gorge doit être porté une heure par semaine, il ne perturbe donc pas le quotidien. Après que ses capteurs aient analysé toute la surface du buste ainsi que sa texture, sa couleur et sa température, il transmet les données à une application sur ordinateur ou smartphone par Bluetooth, où elles sont traitées.

Publicité
Publicité

Des capteurs de chaleur sont également capables de détecter des flux sanguins, qui souvent suggèrent que ce sang alimente des cellules cancéreuses. Près de 50 000 femmes sont diagnostiquées d’un cancer du sein en France chaque année, et une femme sur huit en développe un au cours de sa vie. Détecter le cancer du sein prématurément s’avère donc crucial car neuf tumeurs détectées à un stade précoce sur dix sont guéries, mais souvent, sa découverte est due un auto-examen (ou auto-palpation).

Cancer du sein : Situation du Mexique

Au Mexique, d’après l’OECD obtenir une mammographie est très difficile, avec seulement 9,5 appareils pour un million de personnes en moyenne. L’invention de Rios Cantu, a gagné le meilleur prix du « Global Student Entrepreneur Awards » (récompensant les meilleurs étudiants entrepreneurs du monde), qui fut accompagnée d’une récompense de 20 000$.

Publicité

Sa création se dit « dévouée à augmenter la qualité de vie des femmes en parvenant à la mise en place de méthodes professionnelles d’auto-détections précoces et efficaces du cancer du sein.

Les signes du cancer du sein

La plupart du temps, le cancer du sein est asymptomatique et est détecté lors d’un #dépistage. En général, une douleur au sein n’a rien à voir avec le cancer du sein, sauf si la tumeur est très grosse. Il est donc nécessaire du contrôler sa poitrine une fois par mois, environ une semaine après les menstruations. Il ne faut jamais négliger un signe inhabituel et consulter au plus vite, au mieux dans les deux semaines suivantes (boule dans un sein, ganglions durs au niveau de l’aisselle, différence d’aspect du sein ou du mamelon, modification de la forme ou de la taille du sein…)