Ils étaient 46 concorrents à postuler pour le Concours de la chanson FIMU Gigolo 2014 baptisée cette année « be the number one». « Un concours qui à sa conception ne devait retenir qu'une dizaine de candidats pour la compétition à proprement dite », précise l'équipe d'organisation. La qualité des talents aura donc certainement été un facteur marquant dans la révision du nombre de concurrents chez les évaluateurs. Ils seront finalement une bonne vingtaine à être au top départ de cette compétition.

La finale du concours, qui a mis aux prises 13 candidats entre individualités et formations (groupes musicaux), a donné à voir, au-delà de la dimension nationale, des talents s'affronter sur l'échiquier africain.

Publicité
Publicité

C'est lors de ces échanges que s'est distingué le groupe Ayita.

Tout n'était pourtant pas gagné à d'avance pour ce groupe. Le 14 octobre 2014, une première phase dite de filtrage, leur permi certes de passer à la finale, mais le classement à la 7ème position sur les 20 compétiteurs, ne leur garantissait pas une place au podium. Et pourtant ils ont conquis et convaincu par leur originalité, leur thématique et l'ouverture interculturelle qui se dégage de leur musique!

Signes particuliers d'un groupe jusque là inconnu de la scène musicale, et du Cameroun tout particulièrement, une voix féminine à point, un trio d'instrumentistes dont le lead vocal manie à merveille, en dehors de son instrument de musique, ses cordes vocales, et surtout, des cordophones de type harpe, dont le nom originel n'est autre que Ayita.

Publicité

Un instrument qui de toute évidence leur a conféré le nom de groupe qui est le leur.

Le Jury

Présidé par l'Italienne Agata Pappalardo, par ailleurs coach vocal, l''équipe des évaluateurs a vu la participation de Adala Gildo, un virtuose amoureux du piano (qu'il qualifie depuis des décennies de sa « femme »), et de Gille Sanama, lors de la phase de rétention des 20 candidats devant participer au concours. Le groupe s'est ensuite renforcé avec le saxophoniste Bily Ngomane et de Rachel Tsongui, une muse de la chanson Jazz du Cameroun, et au finish, de l'immense pianiste et père du titre à succès « Kilimandjaro », Eko'o Roosevelt.

Distinctions

Le groupe Aïda, vainqueur du concours de la chanson FIMU Gigolo 2014 « be the numer one », Obtient au terme de la compétition, le Gigolo d'or et un contrat de production sur une durée de deux ans. A sa suite, le chanteur Daquin Premier, classée deuxième, obtient le Gigolo d'argent, tandis l'artiste Masning troisième de ce classement, s'en sort avec le Gigolo de bronze. Un quatrième artiste, El Kévino du Tchad, a bénéficié du Prix spécial du jury.