Le rôle de prévenu ne semble pas convenir à François Cluzet, tendu et mal à l'aise, ce mardi 12 décembre 2014, à la barre du tribunal correctionnel de Lyon où il était jugé pour diffamation à l'encontre d'un ancien policier lyonnais.

Petit retour en arrière : en 2010, l'ex convoyeur de fonds Tony Muslin était condamné pour avoir volé un butin de plus de 11 millions d'euros qui se trouvait dans son propre fourgon. Une somme qui n'a jamais été retrouvée dans sa totalité, puisque 2,5 millions semblent s'être évanouis dans la nature...

Trois ans plus tard, lors de la promotion du film « 11.6 » qui retrace cette affaire, le comédien François Cluzet avait plaisanté sur le sujet en disant, en "off" à un journaliste du quotidien lyonnais Le Progrès, que c'était peut-être l'ex numéro 2 de la police judiciaire de Lyon Michel Neyret, qui avait récupéré cet argent.

Publicité
Publicité

L'ancien policier, révoqué pour corruption et trafic d'influence, n'avait alors pas du tout apprécié l'insinuation, reprise en titre dans le journal. C'est donc devant le tribunal que François Cluzet, 59 ans, était jugé hier pour diffamation à l'encontre de Michel Neyret. Il a expliqué aux juges qu'il ne s'agissait que d'un trait d'humour « pas très drôle » et « déplacé », et qu'il n'avait jamais eu l'intention de porter atteinte à l'honneur de l'ancien policier. Il a même ajouté se sentir "ridicule". Son avocat a plaidé la relaxe.

De son côté, Michel Neyret a dit regretter d'avoir été ainsi associé à ce fait divers et a estimé que tout le monde n'avait pas forcément perçu le côté humoristique dans la blague du comédien : il a précisé aux juges « qu'il était interpellé dans la rue » au sujet des millions manquants.

Publicité

Même s'il avoue qu'il « adore l'acteur », il juge néanmoins que la plaisanterie lui a causé du tort. Et réclame à chacun des trois prévenus 10 000 euros de dommages et intérets. Le directeur de publication du Progrès et le journaliste étaient quant à eux absents du tribunal. Le verdict est attendu pour le 12 février prochain. #Cinéma #Justice