La valise en carton ne contient plus grand-chose, en tout cas plus de quoi la faire vivre. La chanteuse populaire de la fin des années 70 Linda De Suza n'aurait même plus de quoi nourrir son chien et payer sa prochaine facture de fioul. C'est du moins ce qu'elle expliquait dernièrement dans les colonnes du magazine Closer et, plus récemment, la voix brisée par l'émotion, sur l'antenne de la matinale de RTL.

A 66 ans, l'ex star des hit parades, qui réside toujours en France, où elle est arrivée en 1970, explique avoir fait valoir son droit à la retraite et n'avoir droit qu'à 400 € par mois. En cause selon elle, plusieurs dysfonctionnements.

Publicité
Publicité

Tout d'abord, ses premières années en France en tant que femme de ménage n'auraient pas été comptabilisées. Et pour cause: quand elle est devenue une artiste reconnue, l'administration lui aurait attribué un nouveau numéro de carte de séjour, faisant définitivement abstraction de celui qu'elle avait de 1970 à 1979, et donc des points retraite des revenus correspondant à cette période.

Après, il y a eu les années fastes, bien sûr: plus d'un million et demi d'exemplaires de son livre autobiographique "La Valise en Carton" vendus, des 45 tours par dizaines de milliers, des disques d'or, des albums. Des revenus bien plus conséquents cette fois, mais dont l'artiste n'aurait pas vu grand-chose non plus. En 2010, la chanteuse portugaise découvre plusieurs comptes sur lesquels étaient versés ses cachets, mais dont elle ignorait l'existence.

Publicité

Des comptes qui, peu à peu, ont été vidés mais pas par elle. En ligne de mire de ce qu'elle n'hésite pas à qualifier d'escroquerie et de "mafia" (sic), son secrétaire particulier de l'époque et son éclairagiste. Ce dernier fut également son compagnon jusqu'en 1993. Certains clients aussi, auraient plus ou moins volontairement "omis" de déclarer ses cachets, qu'elle ne peut donc pas faire valoir pour ses droits. Mais, de plaintes en imbroglios financiers, la situation semble ne s'être guère éclaircie et , avec une retraire estimée à 400 €, le quotidien de Linda de Suza s'annonce de plus en plus sombre.

Seule lueur d'espoir: une nouvelle tournée. Linda de Suza a depuis ce mois-ci intégré la tournée 2015 d'Age Tendre, intitulée "La Tournée des Idoles" aux côtés de Dave, Petula Clarck, Plastic Bertrand ou encore Hughes Aufray. De quoi lui assurer quelques revenus et, probablement aussi, lui changer les idées. #Musique