Je vous parle d'un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaitre, pourrait-on ironiser si les faits n'étaient pas aussi sordides. La chanteuse Jakie Quartz, ex-star des hit parades dans les années 80, a écopé hier de 3 mois de prison avec sursis pour avoir frappé une octogénaire. Une vieille dame qui n'est autre que sa propre mère.

Les faits remontent au 24 décembre 2013 et au 3 janvier 2014. L'interprète du tube " Juste une Mise au Point" (1983), qui partageait un appartement avec sa mère à Orly, en Seine-et-Marne, a, à deux reprises, frappé cette dernière. Une vingtaine de gifles assénées à une vieille dame qui avait 88 ans lors des faits.

Publicité
Publicité

Des faits que la chanteuse de 59 ans a toujours reconnus . Elle s'en déclare elle-même choquée. Elle explique son acte sans pour autant le justifier et parle d'une période sombre où elle prenait des antidépresseurs et avait tendance à boire pour oublier. C'est, selon son propre aveu, le mélange détonnant de cachets et d'alcool qui l'aurait emmenée à gifler sauvagement la vieille dame lors d'une dispute.

Passer en jugement lui aurait fait, toujours selon ses propres mots, un électrochoc salutaire et elle aurait pris conscience de l'aspect impardonnable de son acte."Depuis, je ne bois plus une seule goutte d'alcool" a-t-elle tenu à préciser à la barre. Le 18 février 2014, une première comparution avait d'ailleurs conduit à l'ajournement de la sentence avec obligation de suivi de soins en ce sens pour Jacqueline Cuchet (le vrai nom de Jakie Quartz).

Publicité

Une injonction qu'elle a suivie au pied de la lettre. Les jurés ont tenu compte de la sincérité de ses regrets et, estimant que l'ancienne star du Top 50 avait fait de réels efforts pour changer, ne l'ont condamnée qu'à trois mois de prison avec sursis.

L'affaire, bien que sordide, ne se termine donc pas trop mal. Mais elle fait à nouveau écho aux faits divers auxquels on voit régulièrement mêlées d'anciennes stars éphémères des hit parades des années quatre-vingt. On pense par exemple à une Linda de Suza ruinée ou, il y a quelques années, à une Mallaury Nataf devenue SDF. Le Top 50 porterait-il la poisse? #Musique