Depuis quelques jours, la polémique enfle sur les réseaux sociaux et dans la presse. Un artisan d'un chantier d'une maison rénovée par l'émission « Tous ensemble », diffusée sur TF1 le samedi en fin d'après-midi, s'est en effet plaint du comportement de son animateur Marc-Emmanuel. « Dès le premier jour, l'ambiance s'est tendue, l'animateur se moquant des artisans qui étaient là. Le résultat ne s'est pas fait attendre : sur la vingtaine d'artisans participant au chantier, il n'en est resté que trois, dont moi. Les autres en ont eu ras le bol et ont tout abandonné », a déclaré le bénévole au Courrier de l'Ouest. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'animateur ultra-sensible fait les frais des mauvaises langues : plusieurs familles, dont la maison avait été refaite du sol au plafond par l'équipe de « Tous Ensemble » et les bénévoles de la région, se sont plaintes dans la presse.

Publicité
Publicité

En cause ? Une plomberie défectueuse, un papier peint à refaire, une toiture incomplète… Un de ces pères de famille avait même déclaré qu'il allait porter plainte contre la production, avant de se rétracter face à la polémique engrangée.

"Une chance incroyable"

Marc-Emmanuel s'est longuement épanché sur la récente controverse, notamment dans l'émission « Touche pas à mon poste » dans laquelle il a expliqué, les larmes aux yeux, à quel point il était touché. « Je suis droit, je suis généreux et si vraiment j'étais un enfoiré à gagner ma vie comme je le fais parce que je suis un privilégié, à mal parler aux gens, je crois que franchement, à vivre sur le dos de la solidarité et des bénévoles, je pourrais me mettre une balle. Si vraiment j'étais un enf*** comme ça, je ne pourrais pas me regarder dans la glace », a-t-il plaidé.

Publicité

Malheureusement pour lui, les critiques ne se sont pas calmées et si le Courrier de l'Ouest a depuis présenté ses excuses pour avoir fourni une information erronée, nombreux sont encore ceux à mettre en doute l'honnêteté de l'animateur. Nous avons donc contacté Jean-Luc Leonard, dont la maison a été rénovée par l'émission il y a deux ans. Son témoignage contraste avec ceux des familles qui se plaignent continuellement du passage de Marc-Emmanuel. « C'est un très chouette gars. Il a un rythme de vie que je ne lui envie pas : il est venu plusieurs fois sur notre chantier, mais était en réalité sur plusieurs chantiers à la fois. Il doit également assurer les soirées bénévoles qui ne se terminent jamais tôt, et n'hésite jamais à rentrer tard pour discuter avec les bénévoles ou nous, comme lorsque nous avons reçu les clés. Il est d'ailleurs revenu deux, trois fois nous voir par après si tout allait bien, et effectivement, nous n'avons eu aucun soucis, aucun désagrément suite aux travaux », explique-t-il.

Publicité

Heureux d'avoir eu « cette chance incroyable », l'homme ne comprend pas la réaction de ces familles qui se disent lésées. « C'est cracher dans la soupe ! Grâce à l'émission, nous avons gagné en réalité le prix d'une nouvelle maison. S'il y a par la suite des choses qui ne vont pas, il faut relativiser et se dire que l'émission nous a au moins donné l'opportunité de rentrer chez soi. Moi, je les remercie parce que sans eux, sans tous ces bénévoles et la production, nous serions à la rue », avoue-t-il.

Peut-être serait-il temps d'écouter les quelques 200 familles heureuses d'avoir retrouvé un toit au-dessus de leur tête plutôt que ces quelques ingrats en manque de reconnaissance?

BN #Télévision