Adam recherche Eve, la nouvelle émission diffusée sur D8 à partir de ce mardi 3 mars est une petite célébrité avant même sa sortie. Et pour cause, cette téléréalité vous propose de suivre des candidats à la recherche de l'amour... en tenue d'Adam et d'Eve, sans la feuille de vigne.

À quelques heures du lancement

Ce sont Lina et Anthony qui ouvriront l'émission, et resteront seuls ensemble trois jours et deux nuits, jusqu'à ce qu'un troisième candidat arrive. Lina devra alors choisir.

Une innovation ? Pas tout à fait. En réalité, ce concept a vu le jour en Hollande et a fait escale en Allemagne avant d'arriver en France.

Publicité
Publicité

En revanche, contrairement à la version originale, les sexes des participants seront floutés au montage. Si certains sont choqués qu'on puisse désormais montrer des gens nus à la télé, d'autres jugent hypocrite de présenter une telle émission sans « aller jusqu'au bout ». Rappelons tout de même que l'émission a pour but premier de permettre aux candidats d'être sans artifice les uns avec les autres, pas de s'exhiber purement et simplement.

Quand l'humain rencontre l'humaine

Là où les autres téléréalités placent la séduction au centre de la rencontre amoureuse, Adam recherche Eve fait primer le naturel ; là où Secret Story et Les Anges de la Téléréalité nous montrent des jambes fuselées, des seins refaits et des abdos en béton, Adam recherche Eve a sélectionné ses participants selon une foule de critères, sans qu'aucun critère physique n'entre en ligne de compte.

Publicité

La présentatrice, Caroline Ithurbide, qualifie l'émission de « décomplexante » ; pour les candidats d'abord, libérés de la pression d'avoir sans cesse quelque chose à cacher, mais aussi pour les téléspectateurs qui pourront relativiser sur leurs petites imperfections et comprendre qu'après tout, on est tous faits pareil, ou presque.

De bonnes intentions

Au final, malgré les réactions outragées de certains compatriotes pudibonds, le principe de l'émission ne semble ni vulgaire ni sale. Dans la plupart des émissions de téléréalité, bien que les candidats soient toujours habillés, leur tenue, leurs attitude, mais aussi l'organisation même de ces émissions rendent la sexualité omniprésente. Madeleine, l'une des candidates d'Adam recherche Ève, a d'ailleurs déclaré lors d'une interview qu' « on est plus vulgaire avec des vêtement que nu ». En supprimant des vêtements, on supprime également le pouvoir de suggestion qui crée toute la tension sexuelle des émissions « classiques », et ainsi, on retourne au point zéro de la sexualité : la nudité.

Attendons de voir maintenant comment évoluera l'émission... #Télévision