Blasting News : Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots le concept du programme Adam recherche Ève, et ce qui vous a poussé à présenter l'émission ?

Caroline Ithurbide : Le concept est simple, il s'agit d'un programme de "dating", dans lequel des célibataires recherchent l'amour, entièrement nus, sur une île déserte. En ce qui me concerne, j'ai été séduite par la nouveauté du programme, c'est quelque chose d'inédit, de jamais vu, d'exclusif en France. Je me suis dit que, quitte à prendre un risque pour une émission, autant que ce soit quelque chose de complètement novateur.

BN : Qui sont les candidats qui participent à l'émission et comment ont-ils, selon vous, vécu cette expérience ?

CI : Ce sont des personnes qui ont répondu à un appel à candidature sur D17 et sur les réseaux sociaux, qui sont donc libres de tous leurs mouvements.

Publicité
Publicité

La priorité pour nous, c'était de faire attention à ce que ce soit représentatif, que tout le monde puisse s'identifier. L'idée, ce n'était donc pas d'avoir des candidats obnubilés par leur physique ou par leur apparence, mais qui assument leur corps, malgré les défauts. Nous n'avions pas pour objectif de répondre à une espèce de norme de beauté. Ce sont des gens normaux. Tous ont d'ailleurs très bien vécu l'expérience, ça a été quelque chose d'unique pour eux, qui a, je pense, transformé leur vie. Ils sont venus pour chercher l'amour et tous ont au moins trouvé des liens humains. Personne ne s'est senti mal à l'aise, ils connaissaient le concept et l'avaient bien intégré. Avant le tournage, on leur a posé beaucoup de questions, les profils psychologiques ont été étudiés en amont. C'est avant tout une émission dédiée à la nature, il a suffit d'enlever le maillot.

Publicité

BN : La nudité a-t-elle changé beaucoup de choses dans le rapport entre les candidats ?

CI : Ça change absolument tout, c'est pour ça que c'est nouveau. Même si on est peu habillé, on envoie un message à travers son look. Dans Adam recherche Ève, les candidats se mettent dans une position de vulnérabilité et de sincérité qu'on ne voit plus de nos jours. Il faut se montrer tel que l'on est. Il faut du courage et de la confiance. C'est un peu comme si on redevenait tous égaux, qu'on soit riche, pauvre, mince ou un peu dodu. Il n'y a plus d'artifice, il ne reste plus que la personne, qui ne peut plus rien cacher.

BN : Avez-vous le sentiment de franchir un cap, d'aller encore plus loin que ce qui se fait déjà en matière de télé-réalité en France ?

CI : C'est surtout quelque chose d'exclusif. On reproche souvent à la TNT de rediffuser, Adam recherche Ève est novateur. En 2015, nous vivons dans une société de surconsommation et notre émission veut revenir à des valeurs comme la simplicité, la sincérité.

Publicité

C'est en ça que pour moi l'émission va encore plus loin.

BN : Pour beaucoup, Adam recherche Ève, c'est un pas en avant dans le trash. Qu'en pensez-vous ?

CI : Adam recherche Ève n'est pas une émission trash. Le propos, c'est de revenir à un état de nature qu'on a oublié, c'est le retour à une forme de mythe, le jardin d'Éden, un paradis sans artifice. C'est là le sens même du titre de l'émission. Le côté trash, c'était bien évidemment ma crainte puisque la nudité a quelque chose de tabou. Mais ce sont des questions que nous avons abordé en amont, et je ne me serais pas lancée dans cette aventure si ça avait été trash. Nous avons pris exemple sur l'émission allemande, la plus aboutie à ce jour et nous avons voulu faire encore mieux. Ça se passe à Tahiti, il y a des plans magnifiques, et le tout donne l'envie de partir, de voyager, de s'aimer, de vivre une expérience extrême. Adam et Ève sont toujours représentés avec une feuille de vigne, c'est pour cela que nous floutons les parties intimes, toujours pour rester autour du mythe. Certains ont parlé d'hypocrisie : ce sont ceux qui se plaignent de la nudité à la #Télévision, mais qui auraient voulu qu'on aille encore plus loin. Le floutage, c'est un parti pris, notre objectif n'était pas de montrer, de basculer dans le trash, bien au contraire. Adam recherche Ève, c'est une émission à la fois belle, lente, douce et très "feel good", et je pense que c'est l'impression que tout le monde aura après le premier épisode.