Le couple fracassant qu'elle forme avec Gérard Hernandez (Raymond), accompagne les téléspectateurs tous les soirs dans la mini-série Scènes de Ménages, Marion Game est aussi à l'affiche de la pièce de Jean-Jacques Thibaud, "Tous des Malades". Une comédie survitaminée avec une Marion Game plus en forme que jamais !

Blasting News : Marion Game, vous jouez en ce moment dans la pièce "Tous des Malades", tous des malades, parce que l'action se passe dans une pharmacie, mais aussi parce que les personnages sont un peu dingues...

Marion Game : Absolument ! Enfin ils ne sont pas forcément dingues, mais ils sont tous remontés comme des réveils !

Et ces personnages plus ou moins hystériques vont se retrouver enfermés dans cette pharmacie, à cause d'une tempête, sauf que celle qui détruit tout sur son passage, c'est vous, Marie-Louise...

C'est à dire qu'elle est peu plus cinglée que tous les autres ! Elle est complètement à la masse, elle empoisonne la vie de tout le monde.

Publicité
Publicité

Mais en fait ce qui est drôle, c'est que j'ai deux personnages ! Au début de la pièce, Marie-Louise est une espèce de folle, odieuse, une vraie tempête, et puis dans la pharmacie il y a une commerciale qui vend du "Bandox", qui a l'utilité que que vous pouvez deviner..., sauf que mon personnage prend l'une de ces pilules par erreur, il y a de effets secondaires, et ça va la calmer la dame ! Elle était "Tatie Cruella", elle va devenir Mary Poppins !

C'est jouissif pour vous de jouer deux personnages en un ?

C'est génial ! Au début, elle est très sèche, je ne peux pas trop bouger, mais une fois qu'elle est sous l'influence du médicament, je peux tout me permettre, tous les excès, et je ne m'en prive pas !

Vous êtes habituée aux rôles de "sympathiques mégères", avec Huguette dans Scènes de Ménages, mais aussi le doublage de Lois la mère de Malcolm, dans la série du même nom, c'est un besoin pour vous de jouer ce genre de rôle avec du caractère ?

Dès qu'il y a une emmerdeuse, qui parle fort et rafle tout sur son passage, on fait appel à moi ! Alors que je suis tellement charmante, tellement douce et délicate, je ne comprends pas !(rire) Mais oui j'aime bien ce genre de rôle, c'est tellement plus jouissif sur un plateau de théâtre ! Je trouve ça dangereux de jouer des personnages trop nuancés, le théâtre doit être une fête ! Et puis je n'ai jamais confiance en moi sur une scène de théâtre, donc je préfère jouer des personnages qui font rire, le retour du public est immédiat, on sait tout de suite si on plaît ou pas ! C'est plus rassurant pour moi.

Publicité

Tous des malades est une pièce très dynamique, on peut dire qu'elle est à l'image de son metteur en scène, Alex Goude ?

Absolument ! Alex Goude, c'est une espèce de feu follet, un trublion ! C'est un fou ! Mais quelle bonheur d'être avec un jeune, ça change des metteurs en scène un peu repus, qui sont, comme je le dis assez méchamment, "des agents de la circulation", qui nous disent juste : " Tu te lèves, tu te rassieds, tu vas chercher un verre...". Alors qu'Alex Goude, il a une invention permanente, c'est un déconneur de talent ! C'est assez génial d'être sous sa coupe, il vous emporte dans sa frénésie, c'est pas la peine d'aller faire un lifting avec lui ! On est rajeuni d'office !

Alex Goude est aussi un animateur du groupe M6, et vous jouez dans une série de cette même chaîne, est-ce par ce biais que vous vous êtes rencontrés et avez décidé de collaborer sur cette pièce ?

Pas du tout ! On s'était déjà croisé dans des cocktails organisés par M6, des choses comme ça...Mais j'ai été très agréablement surprise que mon producteur me dise : "La pièce que je te propose est écrite par un jeune auteur (ndlr : Jean-Jacques Thibaud), avec un jeune metteur scène".

Publicité

J'ai plongé tout de suite, je n'ai pas envie d'être vieille moi !

Justement, certaines actrices arrivées à un certain âge se plaignent d'avoir moins de rôles, c'est tout l'inverse pour vous !

J'ai l'impression que je débute ! C'est pas formidable ça ? Je n'ai jamais arrêté de travailler, mais c'était un petit peu laborieux, pas forcément en pleine lumière, et puis grâce à Scènes de Ménages, ça m'arrive maintenant, et c'est pareil pour Gérard (ndlr : Hernandez). C'est juste incroyable ! Un nouveau public nous a découvert, et on en a que des bénéfices !

Mais ça doit être dure pour vous de faire oublier Huguette aux gens ?

Oui c'est un peu la difficulté sur "Tous des Malades". Il y a des villes, c'est incroyable, si jamais on commence avec 3 minutes de retard, rideau baissé, on entend le public qui fait : "Huguette, Huguette, Huguette !!!!". Après ça, il faut entrer en scène et la faire oublier ! Et c'est ce qui se passe, le public entre direct dans la pièce, dans la pharmacie, avec cette folle, Marie-Louise !



"Tous des Malades" avec Marion Game, passera par Royat (63), le 29 avril, Mouscron en Belgique, le 3 mai, et à Saint-Amand Montrond, le 9 mai, toutes les autres dates de la tournée sur tousdesmalades.com.

#Célébrités #Télévision