Après le retour à la vie publique dans un salon destinée à la jeunesse, Nabilla donne une grande interview au magazine "Lui".

Publicité

Le compte twitter NabillaNews, en retranscrit les grandes lignes.

Toujours amoureuse très amoureuse de Thomas, elle raconte : "Le pire c'est que ce mec, je sais parce que je sais les choses tu vois, je sais que c'est l'homme de ma vie et je ne peux pas le voir. C'est un cauchemar.(...)  Il n'est ni acteur, ni producteur, ni riche, ni milliardaire, alors qu'ils font tous la queue. Il me le faut absolument".  .

Publicité

#Nabilla n'imagine pas une seconde que Thomas puisse lui en vouloir pour quoi que ce soit : "J'imagine qu'il a envie de revenir avec moi. Il n'a pas à m'en vouloir puisque je n'ai rien fait" dit-elle.

En effet, concernant sa mise en examen pour tentative de meurtre sur son compagnon Thomas Vergara, Nabilla reste sur sa ligne de défense : "Non, ce n'est pas moi. Je n'ai rien fait, c'est tellement compliqué." affirme-t-elle.

Racontant en détails la dure vie carcérale "je n'ai pas pris de douche pendant trois semaines" (Nabilla n'aime pas les douches collectives), sans fond de teint et fer à lisser,  la jeune femme fait contre mauvaise fortune bon coeur et considère que cette "épreuve" lui a été utile.

"Je me suis dit que j'avais tout perdu et en même temps, tout gagné parce que  j'ai pu prendre du temps pour moi, me recentrer." Si la bimbo affirme gagner plus de "100 000 euros par mois" grâce à "sa marque" de vêtements (Nabilla et Thomas ont une ligne de vêtements de la marque "Blooshop" comme beaucoup de candidats de téléréalité), elle a une autre ambition :.

Publicité

"Je veux être comédienne. Je vais me consacrer à la comédie, essentiellement à ça. J'ai déjà quelques propositions. Ça prendra le temps qu'il faudra  je veux faire du cinéma, c'est la seule chose qui me tient à cœur".

Et  Nabilla fonde ses espoirs sur le fait que "À l'heure d'aujourd'hui, si je suis respectée dans certains milieux, parce que je n'ai pas accepté tout et n'importe quoi pour l'argent. J'aurais pu faire de la musique et m'exprimer dans Closer aujourd'hui car on me proposait 100 000€" déclare-t-elle, oubliant au passage son interview au magazine Public à sa sortie de prison. #Célébrité #Télé-réalité