50 Cent est en plein milieu d'une enquête criminelle après les accusations d'un bijoutier. Ce bijoutier accuse l'équipe de 50 cent de l'avoir agressé et dérobé pour environ 250 000 dollars de bijoux. C'est le site américain TMZ, généralement bien informé, qui révèle l'information. 

50 cent, un bijoutier et le "combat du siècle" 

Robert Marin, qui possède une bijouterie, raconte à TMZ qu'il s'est rendu à Las Vegas pour le "combat du siècle" parce qu'il voulait vendre à 50 cent une montre et une chaîne d'une valeur de  250 000 dollars. Marin aurait rencontré 50 cent dans une discothèque, où il lui a montré les bijoux. 50 cents était emballé par ce que proposait le bijoutier mais voulait négocier le prix.

50 cent aurait-il un service de sécurité douteux? 

Tard dans la nuit, les hommes de main de 50 cent auraient invité Robert Marin à assister à l'entrainement de Floyd Mayweather, un des boxeurs du combat du siècle. Une offre qu'on ne peut évidemment pas refuser! Le bijoutier a donc accepté la proposition des hommes de main de 50 cent. Grand mal lui a pris! Les proches de Fifty l'auraient agressé, volé les bijours avant de prendre la fuite. Martin a déposé plainte. La police de Las Vegas mène l'enquête.

Evidemment, l'équipe de 50 cent nie catégoriquement l'affaire.

Publicité
Publicité

L'avocat de Fifty, Scott Lennon, a déclaré au magazine TMZ: "Au nom de 50 cent, je peux vous affirmer catégoriquement que lui ou son service de sécurité sont totalement innocents de ce que ce bijoutier les accuse. Ces accusations sont sans fondement et totalement fausses." #Hollywood

Espérons que Fifty cents qu'il sera blanchi de ce vol de 250 000 de dollars, soit un million de pièces de 50 cents. Ce ne serait pas la première (ni la dernière) fois que des gens peu scrupuleux s'en prennent à des #Célébrités pour leur soutirer de l'argent. Mais il faut également dire que le passé du rappeur ne pèse pas en sa faveur dans la balance: trafic de drogue, port d'armes, séjour en camp de redressement. Le rappeur a un lourd casier derrière lui.