L'ex-rappeuse Diam's - qu'il faut désormais appeler Mélanie Georgiades, son véritable nom - vient de sortir son deuxième livre « Mélanie, Française et musulmane. » L'occasion pour TF1 de diffuser ce dimanche soir une interview très attendue pour l'émission « Sept à Huit. »

Elle n'assume pas son passé

Dans un récent extrait diffusée par la chaîne de #Télévision, l'interprète de « La Boulette » et icône de toute une génération déclare ne plus écouter ses chansons. Un passé qu'elle a beaucoup de mal à assumer. Elle assure qu'elle ne les fera pas écouter à sa fille Maryam : « Je préfère lui faire lire mes livres, je n'assume pas. J'étais vulgaire, il ne faut pas l'oublier (...) Je ne suis plus cette femme-là, je ne suis plus en colère, ce n'est plus la guerre dans ma tête, je suis tranquille. »

La jeune femme, qui s'est convertie à l'islam en décembre 2008 et qui porte désormais le voile, a donné naissance cette année à un petit garçon prénommé Abraham dont elle espère « qu'il marchera sur les traces du Prophètedont il porte le nom. » Elle est mariée avec un homme d'origine grecque converti à l'islam.

Publicité
Publicité

La vie de Diam's est désormais rythmée par la prière, la méditation et l'écriture. Elle habite à la campagne où elle dispose d'un magnifique jardin. C'est ce que l'on peut constater lorsqu'on se rend sur sa page Facebook car elle en parle souvent, illustrant ses propos de photos de la nature verdoyante et fleurie qui l'entoure.

Le port du voile islamique, une liberté qu'elle revendique. Mais...

Le 30 septembre 2012, Diam's est apparue pour la première fois voilée lors d'une interview télévisée accordée à « Sept à Huit » sur TF1. Ce qui avait suscité une vive polémique et de nombreuses réactions parfois très négatives. Un véritable choc pour ses fans. En 2013, elle déclarait au magazine « Elle » : « Porter le voile, c'est vouloir la chas­teté et la pudeur(…) Il est vécu par beau­coup de femmes comme un élément d'équi­libre, de protec­tion, d'honneur. »

Dans son livre « Mélanie, Française et musulmane », elle écrit : « Être différent, est-ce vouloir du mal à l'autre ? Si moi, Mélanie, je m'habille différemment de mes voisins, cela signifie-t-il que je veux du mal au pays qui m'a portée et éduquée ? Que de questions. Car moi, je suis musulmane, certes... mais Française. »

Diam's attache une grande importance au port du voile islamique.

Publicité

C'est son droit et, surtout, un choix personnel. Elle vit en France, pays des droits de l'homme et patrie des Lumières. Ce qui est loin d'être le cas de toutes les femmes qui vivent dans certains pays musulmans et qui n'ont pas la chance, contrairement à Diam's, d'avoir le choix de porter ou non le voile.

Quant au fait qu'elle n'assume pas son passé et ses chansons, c'est également son droit le plus strict. Mais c'est grâce à ses chansons et à sa carrière qu'elle a aujourd'hui la chance de pouvoir vivre dans un cadre idyllique et de se consacrer à l'écriture, la prière et la méditation.