Leurs visages ne vous disent peut-être rien, mais leurs voix vous parlent forcément ! Guillaume et Alice Orsat, père et fille dans la vie, sont à l'écran les voix françaises, de Maisie Williams (Arya Stark) et Rory McCann (Sandor Clegane, Le Limier) dans la série Game of Thrones. Ils étaient de passage à la convention Générations Star Wars & Science Fiction de Cusset (03) ce weekend, l'occasion d'en savoir un peu plus sur les coulisses de la série, et sur leur métier de doubleur.

Blasting News : Game of Thrones est une série phénoménale au succès mondial, qu'est-ce que ça vous fait de participer à cette aventure ?

Guillaume Orsat : C'est beaucoup de plaisir ! Le plaisir d'enregistrer sur un produit qu'on aime est décuplé si, en plus, il rencontre le succès auprès du public.

Comment vous vous êtes retrouvés à travailler sur la série tous les deux?

Alice Orsat : Le directeur plateau m'a appelé tout simplement, enfin il a appelé mon père, parce que moi je n'avais que 11 ans à l'époque ! Il devait distribuer le rôle de la fille d'Eddard Stark, au début c'était un petit rôle, et puis il se trouve qu'elle a pris de l'importance jusqu'à rencontrer le rôle de papa...

Guillaume : ...Et moi au départ je ne faisais que le taxi pour emmener ma fille en plateau. Et puis à la première ou deuxième séance, le directeur artistique m'a dit : "Ecoute j'ai distribué un second rôle, mais vraiment il n'a pas grand chose, je l'ai enregistré avec un comédien débutant, il n'est pas très à l'aise, je ne suis pas très content du résultat...est-ce que tu me le ferais comme ça à la volée ?". Je l'ai fait. Dès que j'ai vu le mec (Rory McCann qui joue le rôle du Limier), je ne sais pas pourquoi, je l'ai bien senti ! Après il est revenu, au début on n'avait pas beaucoup de scènes ensemble avec Alice, et à partir de la saison 3, Arya et Le Limier sont quasiment tout le temps ensemble, donc on a enregistré tous les deux, et c'était un vrai bonheur !

Justement il y a une relation très spéciale entre ses deux personnages, ils sont ennemis, en tout cas Arya le déteste, et en même temps il y a aussi un côté filial, ça doit être amusant de jouer ce genre de rôle avec son père !

Alice : Oui je peux dire des vacheries à mon père !

Guillaume : Et des gros mots !

Alice : Et des gros mots effectivement...ce qui est bien surtout c'est le jeu de ping-pong qu'il y a entre les deux, ils se cassent tout le temps, s'envoient des vacheries, même des dégueulasseries ! C'est très amusant à faire !

On va spoiler ceux qui n'ont pas encore vu la saison 4, mais à la fin Arya abandonne Le Limier très mal en point, mourant même...vous allez recommencer à faire le taxi pour votre fille du coup Guillaume ?

Non maintenant elle est grande, elle sait prendre les transports en commun toute seule ! Ceci-dit la "disparition" du Limier est, pour moi, sacrément ambiguë...Il est laissé au fond de son ravin avec une fracture ouverte...voilà...Je sais quelques petites choses grâce à ma compagne qui a lu tous les romans, et même si la série prend quelques libertés avec les bouquins, on ne sait jamais ce qui peut arriver ! D'ailleurs, le combat entre Brienne de Torth et Sandor Clegane, qui le laisse dans ce sale état, n'est pas dans le roman.

Vous enregistrez les doublages à quel moment, dans quelles conditions ?

Alice : Généralement on enregistre un peu avant la diffusion aux Etats-Unis, au fur et à mesure des épisodes. 

Guillaume : Et bien sûr quand on enregistre on a les images, avec ce qu'on appelle une bande rythmo qui défile dessous où le texte est écrit, avec toutes les respirations, les changements de plan, on sait quand on est à l'image ou pas, donc on peut prendre quelques libertés avec le synchronisme. Parfois j'aime bien aller voir les images en streaming avant l'enregistrement pour savoir ce que je vais devoir jouer. Tous les comédiens ne le font pas, je ne le fais pas tout le temps moi non plus, par exemple hier matin je suis allé faire un personnage dans Grey's Anatomy, et je ne savais pas du tout ce que j'allais jouer !

Quand vous jouez des personnages récurrents comme dans Game of Thrones, est-ce que vous essayez de vous rapprocher au maximum de la voix des acteurs originaux ?

Guillaume : Moi j'ai tendance à me rapprocher le plus possible de la voix de l'acteur. Son physique et son grain de voix me donnent des indications pour que ma voix s'infléchisse d'une certaine façon. C'est vrai que pour Rory McCann (Le Limier), je ne vais pas prendre les mêmes graves que pour Jude Law ou Hugh Grant dans certains de leurs films. Ils n'inspirent pas du tout la même chose !

Quels sont les points communs entre vous et vos personnages dans la série ?

Alice : Moi je me reconnaissais plus au départ, dans le côté garçon manqué d'Arya, sa volonté de ne pas être une grande dame ! Maintenant elle a cette haine, ce besoin de vengeance que je n'ai pas du tout !

Guillaume : Moi je ne me reconnais absolument pas dans la violence du personnage évidemment. Quand il décanille, "il disperse, il ventile", comme on dit dans Les Tontons flingueurs ! Il n' a pas beaucoup d'états d'âme ! En revanche je me reconnais bien dans son côté "ronchonchon", en permanence il faut que tout soit emmerdant, tout soit moche,... Une réplique comme "les gens sont des cons !", je pourrais le dire dans la vie !

Guillaume vous avez une belle carrière de doubleur derrière vous, (ndlr : Guillaume Orsat est aussi le doubleur attitré de Brendan Fraser dans La Momie, ou encore de Dwayne Johnson), mais Alice, tu avais beaucoup d'expérience avant Arya ?

Alice : Oui j'ai commencé le doublage vers l'âge de 6 ans et demi, notamment sur les séries Medium et Prison Break. Je faisais les filles des personnages principaux..

Guillaume : C'est marrant tu fais souvent des rôles de filles...

Alice : C'est bizarre, je ne sais pas pourquoi ! Et puis je fais une série sur Disney Chanel aussi, qui s'appelle "Jessie" dans laquelle je joue Emma, la blonde de service, tout en rose pailleté ! C'est carrément l'opposé d'Arya ! #Séries TV #Game of Thrones