Nadège Lacroix, grande gagnante de la sixième édition de "Secret Story", ambitionne une carrière d'actrice. Elle a détaillé les moyens qu'elle met en oeuvre pour y parvenir lors d'une interview donnée à une radio suisse.

"La télé-réalité ouvre les portes des castings"

La Genevoise binôme de Thomas Vergara dans la saison 6 de #Secret Story a pris une direction opposée à celle de son ex-colocataire, puisqu'elle souhaite devenir comédienne.

Nadège était inscrite au cours Florent lorsqu'elle a intégré "Secret Story". Pour la jeune femme il s'agit de "prendre l'ascenseur", d'acquérir une visibilité qui lui permettra d'accéder à des rôles plus rapidement.

Publicité
Publicité

Presque 3 ans plus tard, elle estime que l'objectif est atteint : "La télé-réalité m'a beaucoup apportée, j'ai fait tout ce qu'on m'a proposé d'un peu commercial et qui correspondait à mes ambitions", explique-t-elle.

De "Sous le soleil à Saint Tropez" à la décriée série d'NRJ 12 "Hollywood girls", Nadège ne renie rien et affirme que ces expériences lui ont "beaucoup appris".

La visibilité acquise dans une émission comme Secret Story facilite les rencontres assure Nadège mais ne garantie aucunement un travail : "La téléréalité ouvre les portes des castings mais au rôle, pas forcément", nuance-t-elle.

Décoller l'image de télé-réalité pour gagner en crédibilité

Le défi auquel est confronté Nadège deux ans après sa sortie, est d'ajouter à son expérience acquise grâce à la télé-réalité, la crédibilité auprès des professionnels.

Publicité

Après avoir profité des portes ouvertes par la télé-réalité, Nadège doit justement décoller "l'étiquette télé-réalité" pour évoluer professionnellement : "J'ai refusé huit #Télé-réalités lucratives pour cette raison", avoue-t-elle.

Afin de gagner en crédibilité, la jeune-femme entend multiplier les rôles au théâtre (elle vient de terminer une tournée avec Bernard Menez et s'apprête à remonter sur les planches) : "Au théâtre, on est confronté directement au public, on ne peut pas recommencer les scènes, les gens voient plus le côté artistique que le côté médiatique".

Selon Nadège, les castings et les rôles sur "les planches" conjugués à "une perte de visibilité médiatique", lui apportent "plus de crédibilité chez les professionnels", mais "ça a pris du temps", lâche-t-elle.

Consciente que le plus difficile dans le métier d'artiste est de durer, elle ne redoute pas les périodes "où on mange des patates" . "C'est facile d'avoir un rôle, une fois. Mais il faut continuer à se former, à travailler" , dit-elle.

Publicité

Et l'argent gagné grâce à "Secret Story" lui permet de faire face aux périodes creuses et de prendre des risques : "Mon petit matelas confortable", s'amuse l'ex-secrétiste.

"Les vrais artistes se battent", assure Nadège, un exemple qu'elle compte suivre : "Je crois en mes capacités, je continue à me battre et je ne lâche rien".

Parallèlement à ses projet artistiques, Nadège a créé une boîte événementielle à Genève, qui organise des soirées intitulées "Nadège Tuesday". #Célébrités