« Sombre connard ». C'est tout avec toute la finesse et la mesure qu'on lui connaît qu'Audrey Pulvara réagi au visionnage de la dernière vidéo de Rémi Gaillard. En réalité, la journaliste fait ici référence à une célèbre réplique du film de Michel Audiard Les Tontons Flingueurs.

Après la sollicitation, au cours de l'émission Le Grand 8 sur D8, d'une internaute au sujet d'une courte séquence de « Dog », caméra cachée publiée ces derniers jours par Rémi Gaillard, où l'on voit l'humoriste montpelliérain déguisé en chien simuler un viol sur une femme qui bronze à la plage, l'Audrey Pulvar a répondu, in extenso : « Les cons ça ose tout. Alors les sombres connards... »

Rémi Gaillard ne fait pas du tout rire Audrey Pulvar

Ce n'est pas la première fois que l'ex d'Arnaud Montebourg s'énerve sur le travail de Rémi Gaillard.

Publicité
Publicité

Déjà en avril dernier, elle avait utilisé la même expression pour décrire le comique. C'était après que ce dernier ait diffusé sur #Internet « Free Sex », une autre vidéo dans laquelle il mime des actes sexuels sur des anonymes dans la rue, en jouant sur les angles de vue de la caméra. Audrey Pulvar avait alors « trouvé ça absolument immonde. C'est de mauvais goût. C'est une agression. Ce monsieur est un sombre connard. Il ne me fait pas du tout rire. Ce qu'il fait là peut être caractérisé comme une agression sexuelle. »



Une déclaration à laquelle Rémi Gaillard avait immédiatement réagi en rappelant à la polémiste de D8 que toutes les femmes présentes dans la vidéo en question ont donné leur accord pour qu'elle soit diffusée. Il demandait alors aux médias de « laisser à ces femmes le droit de penser, le droit de disposer de leur image comme elles l'entendent et de respecter leur libre-arbitre, leur liberté, leur #Humour et... leur joie de vivre », sur son compte Facebook.

Publicité

Une vidéo contre la maltraitance des animaux

Ce mercredi 17 juin 2015, c'est encore sur ce réseau social que l'humoriste répond à Audrey Pulvar. Dans un message, il explique notamment qu'il ne souhaite pas rentrer dans la polémique en répondant « aux nouvelles insultes d'Audrey Pulvar ».

Rémi Gaillard ajoute : « Je suis accusé de banaliser les agressions sexuelles. Je suis désolé car ce n'est pas le but. » Il regrette par ailleurs que le message contre la maltraitance des animaux qu'il souhaite véhiculer avec sa vidéo « Dog » soit « complètement esquivé ».

En fin de compte, cette polémique, même si elle occulte le but premier de la démarche de celui qui clame que « c'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui », devient une excellente publicité pour la vidéo. Postée sur Youtube le 12 juin 2015, elle a déjà été visionnée plus de 3,3 millions de fois en seulement 5 jours !