Le 1er juin dernier, Bruce Jenner, ex-champion olympique américain, âgé de 65 ans, posait pour la couverture du magazine Vanity Fair, pour la première fois sous sa nouvelle identité féminine. L'ancien beau-père de la starlette de télé-réalité Kim Kardashian, mariée au rappeur Kanye West, indiquait également souhaiter qu'on l'appelle désormais Caitlyn.

Le courage de l'ex-athlète salué

Le 24 avril dernier, Bruce Jenner, après plusieurs mois de rumeurs et de spéculations dans les médias, révélait sur la chaîne de télévision américaine ABC qu'il se considérait comme une femme transgenre et qu'il avait entamé le processus de transition pour être en accord avec son identité sexuelle.

Publicité
Publicité

L'interview avait reçu un écho plutôt favorable dans le monde entier et auprès de nombreux internautes sur les réseaux sociaux qui saluaient le courage de l'ex-athlète.

Steven Anderson, un pasteur américain homophobe vivant en Arizona qui avait déclaré dans le passé que le monde pouvait être débarrassé du sida « si tous les homosexuels étaient lapidés à mort », s'est attaqué violemment à Caitlyn Jenner, il y a quelques jours, avec des propos particulièrement durs et choquants.

« Je prie pour que son cœur explose maintenant »

L'homme d'église a exprimé la « haine parfaite » qu'il lui porte : « Bruce Jenner a mutilé son corps et il a été salué par notre président (…) Je le hais d'une haine parfaite. Je n'ai pas d'amour pour ce monstre. J'espère qu'il meurt aujourd'hui et qu'il aille en enfer. Il est dégoûtant, il est sale. »

Le pasteur Steven Anderson, qui dirige la « Faithful Word Baptist Church » depuis 2005, a ajouté : « Je déteste ces sales fils de Bélial. J'espère que Dieu touche le cœur de Jenner. Je prie pour que son cœur explose maintenant. »

Aux États-Unis, la liberté d'expression est protégée par le Premier amendement de la Constitution.

Publicité

Elle n'a presque aucune limite. Ce qui permet à des individus comme le pasteur Steven Anderson et d'autres organisations religieuses extrémistes et homophobes, comme la « Westboro Baptist Church », de propager leurs messages de haine en toute impunité#Etats-Unis #Homophobie