Les débuts du groupe

En 1970, trois gaillards créent ZZ TOP. Billy Gibbons (guitare et chant), Dusty Hill (basse et chant) et Frank Beard (batterie). Ces loubards encore sans poils de 21 ans, sortent en 1972 "Rio Grande Mud", puis "Tres Hombres" en 1973. De cet album sortira le titre phare que le monde entier connaît puisqu'il s'agit de "La Grange", en référence à un bordel au Texas. 45 ans après, ce morceau culte est toujours d'actualité et plusieurs groupes ou guitaristes le reprennent avec ferveur.

Ils reviennent après deux ans de relooking

Ils reviennent avec l'album "Degüello" et un look qui ne les quittera plus.

Publicité
Publicité

Lunettes noires, chapeaux, et barbes qui feront de Gibbons et Hill, les ZZ TOP en pleine ascension. Et quelle bonne idée puisque leur nouveau look les rendra connu dans le monde entier au début des années 80. Un style texan qui leur va à merveille, des riffs blues et rock et une gestuelle unique. La voix de Gibbons est grave, tantôt éraillée, tantôt plus sensuelle avec un tube comme "Rough Boy". Les trois compères sont en pleine gloire et révolutionnent le monde du rock blues en référence à BB KING (entre autres).

Un album qui rend fou

En 1983 sort "Eliminator", l'album qui se vendra à plus de 10 millions d'exemplaires aux Etats-Unis ! Nous n'avons ici que des bombes ! "Gimme All Your Lovin'", "Sharped Dressed Man" ou encore "Legs". Les clips s'enchaînent, les belles femmes, et le symbole du groupe : cette superbe voiture rouge à l'effigie de la bande Gibbons.

Publicité

En 1985, un autre must avec "Afterburner" où on écoute "Sleeping Bag" ou encore "Rough Boy" avec un clip très à l'avance sur son âge. Cet album est un immense succès et sera 5 fois disque de platine aux Etats-Unis !

Que deviennent-ils ?

Après quelques déceptions coté albums, ZZ TOP joue encore en concert et reste fidèle à leur début. Nous nous souvenons de 2008 où ils mettent une foule en transe aux "vieilles charrues" à Carhaix (Bretagne). En 2014, les barbes grises se produisent au festival "Des Nuits de Fourvières" à Lyon. Nous n'avons pas à nous souvenir de ce trio au look indémodable et nous retiendrons les riffs de ce diable de Gibbons avec sa Gibson Les Paul qui nous donne le son de ces précurseurs hors normes ! Tous à la grange avec nos lunettes noires ! #Musique