"1 million de dollars par épisode, c’est ridicule". 10 ans après la fin de "Friends", les salaires délirants du casting semblent rester en travers de la gorge de Marta Kauffman.

Mardi, lors d’une conférence de la Television Critics Association, l'actuelle showrunneuse de la série Netflix "Grace et Frankie" était interrogée sur la volonté du service de vidéo à la demande de ne pas partager les statistiques des séries avec ses créateurs et acteurs.

Et sa réponse a quelque peu glissé sur un autre sujet : le salaire mirobolant que touchaient Jennifer Aniston, Matt LeBlanc, David Schwimmer et consorts durant les deux dernières saisons de ce qui reste la sitcom la plus populaire de la planète.

Publicité
Publicité

Networks VS Netflix

Une pique qui lui a permis de vanter les mérites de la stratégie Netflix. "Ce que l’on fait aujourd’hui (sur Netflix) est bien plus raisonnable et a plus de sens […] Il y a seulement 13 épisodes. Lorsque tu travailles sur 24 épisodes pour une network, ça te prend toute l’année. Tu n’as le temps pour rien d’autre. Lorsqu’un acteur est sur 13 épisodes, il a beaucoup, beaucoup de semaines de libre. Du coup, il peut essayer de travailler sur des films ou faire du théâtre." Et donc multiplier ses sources de revenus.

Mais plus que les saisons raccourcies, Marta Kauffman apprécie particulièrement l’absence d’annonceurs sur une plateforme comme Netflix. Ces derniers seraient responsables selon elle de cette pression financière que peuvent exercer les acteurs. "Le casting (de "Friends") était bien conscient de la valeur de la série pour la chaîne du point de vue des annonceurs. Sur Netflix, il n’y a pas d’annonceurs."

Les explications de Matt LeBlanc, le Joey de Friends

Les acteurs visés réagiront peut-être dans les jours à venir.

Publicité

Matt LeBlanc avait en tout cas déjà répondu, en janvier dernier au Huffington Post, à cette question épineuse. "Est-ce que l’on valait un million de dollars ? C’est une question tellement étrange […] On était en position de les avoir. Quel que soit ton travail, si tu es en position d’avoir une augmentation et que tu ne saisis pas l’occasion, tu es un imbécile. Le fait de savoir si on valait cette somme n’a rien à voir avec tout ça."

Ces sommes démesurées sont forcément à remettre dans le contexte de l’époque et des sommes que la série pouvait engendrer. Pour info, "Friends" avait rassemblé 52.5 millions de téléspectateurs sur NBC pour son épisode final et la série a souvent dépassé la barre des 30 millions. #Séries TV