BFM a enquêté sur les coulisses du casting de Secret Story en recueillant les témoignages (anonymes) des casteurs, la plupart du temps comédiens. Ils sont chargés de trouver les futurs ‘personnages’, selon le jargon, devant plaire à la chaîne pour ne pas être trop trash, au public pour le captiver, et être suffisamment manipulables selon les désirs de la production. Il doivent aussi être prompt aux clashs, avoir un physique avantageux et si possible, un secret. 

 

Un secret… ou pas

 

Un secret spectaculaire, lié à l’actualité, peut atténuer un manque de personnalité. Lors de la saison 3, Maija avait survécu au tsunami de 2004 dans l’Océan Indien.

Publicité
Publicité

Une fois son secret fois découvert, si le candidat n’apporte rien au programme, il sera éliminé. Pour cela, la production peut le rendre invisible à l’écran, ou lui donner une mauvaise image grâce à des montages arrangés. Dans les deux cas, les téléspectateurs votants ne le soutiendront pas.

 

Depuis la saison 7, la véracité des secrets doit être vérifiée. Cette année cependant, Karisma avait pour secret ‘Je n’ai jamais rencontré ma sœur jumelle’. Mais les réseaux sociaux ont été envahis de photos des deux sœurs ensemble. La production a alors décidé d’intégrer son mensonge au scénario, en sanctionnant Karisma. Par ailleurs, si certains candidats ont une personnalité assez forte pour rentrer dans le jeu sans avoir de secret, la production en invente un, en rapport avec le jeu. Cette année par exemple, Kévin, Claudia et Mélanie sont les Aventuriers de la Voix.

Publicité

 

D'étranges procédés

 

Les casteurs de #Secret Story ont deux méthodes de sélection : les candidatures via le site de la chaîne (10% des candidats), et les castings dits ‘sauvages’ (90%). Interrogée par BFM, une casteuse d’Endemol donne sa définition du casting sauvage : «On se rend dans les grandes villes et on retourne les lieux. On passe du temps à observer les gens, et si on sent un potentiel, on les aborde». Autre ressource, Internet : «Facebook est une mine d'or». Les profils disponibles permettent d’avoir une idée de la personnalité du candidat. Après un premier contact via message privé, un rendez-vous téléphonique est pris.

 

Ce long contact par téléphone est primordial pour le casteur, car il va lui permettre de vérifier ses constatations, tout en faisant parler le candidat : «L'objectif est d'en apprendre un maximum, on devient leur confident pour ne pas avoir de surprise pendant le tournage. On essaye de les tester, de les déstabiliser pour voir s'ils sont solides». Plus on en apprendra sur le candidat, plus ce dernier pourra s’adapter aux situations que la production va lui réserver pendant le jeu.

Publicité

 

L’étape décisive du Screen

 

Le profil est ensuite envoyé pour validation au directeur de casting, qui fait le lien avec la chaîne. Puis, le candidat subit l’épreuve ‘du screen', un entretien face caméra à Paris. Son but premier est de repérer les menteurs. Pour cela, le casteur pose la même question au candidat à des moments différents. Il évalue également sa sensibilité, et sa capacité à oublier la caméra : «On regarde s'il n'est pas trop intimidé et déstabilisé. Dans la maison, on leur demande d'exister, il ne faut surtout pas des gens en retrait. On lui pose des questions sur son parcours, on regroupe les informations pour vérifier qu'il ne ment pas».

 

Sans oublier les questions dérangeantes ou déstabilisantes, dans le but d’observer ses réactions et anticiper son comportement dans le jeu : «On les teste. On essaye de toucher leur sensibilité, on essaye de voir s'ils ont du mal à parler de certaines histoires de famille. On a besoin de candidats drôles, mais Secret Story, c'est aussi des larmes et des coups de gueule».

 

Aucun candidat ne saura s’il a été sélectionné avant le lancement du programme. Quant aux casteurs, ils ont interdiction formelle de parler aux médias. Pour des intermittents du spectacle, cette mission leur permet d’avoir un revenu régulier. Car pour avoir un casting parfait, 6 mois de recherches sont nécessaires... #Télé-réalité #TF1