Révélée dans "Les Princes de l'amour 3", Milla Jasmine est connue depuis plusieurs années par les fans de clips US comme "vidéo-vixen" – ces filles canons qui apparaissent aux côtés des rappeurs. En effet, la belle s’est établie depuis plusieurs années à Miami, d’abord comme danseuse puis, grâce au carnet d'adresses qu'elle se constitue, comme promoteur en soirée. Un business qui lui permet de gagner sa vie.

Mais les relations de Milla sont sulfureuses : Chris Brown, Flo Rida, Milla fréquente aussi des bad-girls. Elles s'appellent les Taz's Angels. Sur son blog, la Gourmande Hip-Hop décrit ainsi ce groupe de filles "Elles twerk, bronzent et nettoient leur « Mansion » en string".

Publicité
Publicité

Elles affichent leurs richesses sur les réseaux sociaux (chaussures et sacs de luxe...). Mais celles qu'on prenait pour des danseuses et des femmes d'affaires font en réalité partie d'un réseau de prostitution.

Quelques mois après l'article de la Gourmande Hip-Hop, le réseau sera d'ailleurs démantelé par le FBI qui arrêtent plusieurs des filles. Milla a passé de nombreuses soirées en leur compagnie, on le sait grâce aux photos qu'elle postait sur son Instagram et aux vidéos osées de la belle en compagnie de ses amies. Néanmoins la Gourmande Hiphop est formelle sur un point : "(Milla), elle ne fait pas partie du crew et je n’ai rien à dire sur elle tout simplement".

Un point que Milla confirme en personne lors d'une interview en France : "Non je ne fais pas partie des Taz, non je n’ai jamais fait partie des Taz.

Publicité

Oui je les ai fréquentées, et alors ça pose un problème ?"

Aucun effectivement. Mais certains persistent. Pour eux Milla ment. Pour preuve cet article de "Public" qui date de plusieurs années dans lequel Milla aurait annoncé "Mon intégration au Taz's Angels a exporté mon image à l'international". Des propos qu'elle dément avoir tenu. Peut-on la croire ?

Oui, car le magazine "Public" est coutumier du fait. On se rappelle de la phrase qui avait été attribué à Alia "avec Ali, c'est le mariage ou rien". La jeune femme avait nié avoir tenu ses propos. Une fiche au nom de Milla Jasmine aurait été vue sur le site "Today Escort" avant d'être supprimée. Là encore, le doute est permis. En parcourant le site nous trouvons des profils avec une photo de l'actrice Selena Gomez, un autre avec celle de Jennifer Aniston. Difficile de croire que ces deux femmes monnayent leurs charmes.

Il y a aussi ce "témoignage" d'une femme qui raconte l'envers du décor et les activités des Taz's Angels avec leurs clients.

Publicité

Elle rapporte "The last time I was there in August there was a white french girl there named Milla Jasmine who got paid $20,000". (La dernière fois que j'étais là-bas c'était en Août, il y avait une fille blanche qui s'appelait Milla Jasmine qui a été payée 20 000 euros). Cette somme aurait été donnée à Milla en échange de relations tarifées avec des hommes du Moyen-Orient.

La source est anonyme et les révélations scabreuses ne sont confirmées par aucune preuve. Si ce témoignage avait été pris au sérieux, les autorités aurait sans doute convoqué Milla et c'est ce que ses détracteurs ont prétendu.

A quelques jours de l'arrivée de Milla dans les "Anges 8", une rumeur assurait que la jeune femme était recherchée par le FBI pour proxénétisme. A ce jour, elle n'a toujours pas été arrêtée, ni même interrogée. En réponse aux rumeurs, elle postait sur son compte Instagram : "Il parait que je suis recherchée par le FBI maintenant. Attrapez-moi si vous pouvez".

Le physique et le parcours de Milla dérangent. Le mystère autour de son prénom et de ses origines crée spéculation et fantasme mais il est facile de salir et de détruire la réputation d'une jeune femme. Si Milla a été escort, force est de constater qu'il y en a aucune preuve.

Milla et Jeff : le couple qu'on aurait voulu voir dans les Anges 8 !

TPMP : Une séquence de l'émission du 29 mars truquée ? #Les Anges 7 #Télé-réalité #NRJ12