Une crinière blonde, une voix d'ange, ne vous fiez pas aux apparences, Aynine, est une guerrière aux textes puissants, engagés et avec la tête sur les épaules. Le R'n'B a trouvé sa nouvelle princesse.

 

Virginie Caille : Comment t'es venue cette passion de la chanson ? 

Aynine : Elle m'est venue jeune, en écoutant ma grande sœur chanter. Elle avait toujours les derniers sons en vogue, je lui piquais son MP3...

 

VC : En ce moment, tu cartonnes sur YouTube avec ta reprise de la chanson de Jul "Il te balade". Comment vis-tu ce succès ? 

A : Les retours me font énormément plaisir mais je ne considère pas cela comme un succès en soi.

Publicité
Publicité

C'est une reprise, certes avec mes paroles, mais je suis d'autant plus fière quand il s'agit du buzz de mon propre morceau.

 

 

VC : Effectivement, tu n'as pas fait une simple reprise, tu as réadapté le texte. D'où t'est venue l'inspiration ?

A : Comme tout le monde s'en doute, j'aime aborder les rapports hommes-femmes dans mes textes, et cette #Musique de Jul était l'opportunité d'attaquer encore une fois les clichés des mauvais garçons, en reprenant à ma sauce sa chanson. 

 

VC : Est-ce que tu sais si Jul a aimé ton titre ?

A : Je ne sais pas et j'aurais bien aimé le savoir d'autant plus que c'est un artiste que j'ai pu rencontrer lors son concert. Je faisais sa première partie. D'ailleurs son silence m'étonne...

 

VC : Qui sont tes idoles ?

A : Je n'ai pas d'idoles, mais je m'inspire beaucoup de Wallen qui reste pour moi une icône indétrônable et intemporelle.

Publicité

Franchement ma finalité ce n'est même pas de percer mais d'un jour rencontrer Wallen. C'est comme un jeu vidéo... J'aurai atteint le dernier niveau !

 

VC : En ce moment, il y a moins de chanteuses R'n'B françaises qui cartonnent. Est ce que tu penses que c'est un genre qui a lassé ?

A : Non. Je ne pense pas que ce soit le genre qui ait lassé le public, mais surtout le fait qu'aujourd'hui les rappeurs touchent à tout. Ils mettent d'accord le public féminin autant que le public masculin. 

 

VC : Tu es d'origine algérienne. Est-ce que c'est un pays que tu visites souvent ? Est-ce que tu envisages de t'y produire ?

A : Oui je suis algérienne, et je kiffe visiter à mon pays. J'aimerais beaucoup m'y produire... Peut-être un jour, inchaAllah !

 

VC : Certaines chanteuses sont tentées de faire des télé réalités pour se faire connaître plus rapidement. Est-ce que c'est quelque chose qui tu voudrais faire ? 

A : Pas du tout ! J'ai pas besoin de forcer les choses. Si ma notoriété doit s'accroître ça sera le destin, sinon ce sera le destin aussi ! Je prends les choses comme Dieu me les envoie.

Publicité

La télé-réalité, c'est pas mon délire, j'ai besoin de mener une vie discrète pour m'épanouir. Tout ça est loin de ce à quoi j'aspire ! 

 

VC : Les internautes s'extasient souvent sur ta chevelure blonde. Est-ce que c'est ta vraie couleur ?

A : (Rires) Mais non ! Je donne souvent la recette à celles qui me demandent en privé. Je fais des balayages blonds. 

 

VC : Es-tu célibataire ?

A : Non Hamdouleh je suis mariée, et je souhaite à toutes "mes sistah" de rencontrer l'homme de leur vie inchaAllah.

 

VC : Il paraît que tu travailles sur ton EP. Quelle sera sa ligne directrice, ses influences ?

Il n'y aura pas d'EP. J'ai décidé que je mettrais en ligne des sons de temps à autre et pour le plaisir seulement. Je m'amuse et c'est tout ! Il n'y aura pas non plus d'album. J'espère que le public ne m'en voudra pas mais j'ai préféré faire de de la musique mon hobby plutôt que mon métier. Il y en a qui vont au foot le mercredi après-midi, et bien moi je chante !

 

Exclu : Sam Zirah, l'interview ! (partie3) "Je prépare une nouvelle émission sur la mode"

Micha : "Je refuse que Julien des Marseillais porte ma marque !" #Télévision