Barbu et sapeur, Vasta Balaei cumule sans le vouloir les deux grandes tendances de 2016.

Le beau brun n'a pourtant pas l'âme d'un suiveur : la #Mode, il la crée plutôt qu'il ne la suit. Membre du collectif "Zamounda" qu'on a pu voir aux côtés de Maître Gims et plus récemment sur le plateau de "C'est mon choix", Vasta est aussi un célibataire aux valeurs d'antan à la recherche de l'amour. Rencontre.

Virginie Caille : Bonjour Vasta, est-ce que tu veux bien te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Vasta Balaei : Je m'appelle Vasta, j'ai 34 ans et je suis modèle photo. Je vais bientôt lancer un blog sur les nouvelles tendances mais aussi sur ma passion : les sneakers.

Publicité
Publicité

Sinon je fais également partie d'un collectif qui s'appelle "Zamounda".

VC : En quoi consiste ce collectif ?

VB : Zamounda c'est un concept. On se retrouve déjà parce qu'on partage tous un style vestimentaire particulier, très dandy, chic avec une touche africaine mais nous partageons aussi les mêmes valeurs comme l'humilité, la famille... Nous sommes des gentlemen. Le nom Zamounda vient du film "Un Prince à New York" avec Eddy Murphy mais c'est aussi le nom d'une région d'Afrique.

VC : Avec Zamounda vous étiez cette année aux Victoires de la Musique, vous dansiez derrière Maître Gims...

VB : C'était un très bon moment. On a vu brièvement Maître Gims parce qu'on devait bosser la chorégraphie. Depuis on est également allés sur le plateau de "C'est mon choix" le thème de l'émission était "Sapés comme jamais" et plus récemment à "The Voice" pour accompagner les Arcadians.

Publicité

VC : On te reconnait surtout grâce à ta barbe. Comment tu as eu l'idée de ce look ?

VB : J'ai la peau sensible donc me raser est compliqué. Pendant longtemps, je laissais une petite barbe et puis lorsque je me suis séparé de ma copine il y a 4 ans, j'ai laissé pousser jusqu'à avoir cette longueur. Je n'ai pas fait ça pour être tendance. En fait ça s'est fait progressivement, puis j'ai décidé de rendre hommage aux rois perses. Au fil du temps, c'est devenu ma signature je suis le "barbu" (rires). C'est très utile pour les shootings ! Dans la rue les gens me complimentent.

VC : Tu es d'origine iranienne, est-ce que c'est un pays auquel tu es attaché ?

VB : Pour moi c'est mon pays au même titre que la France ! Je n'y suis pas allé souvent pourtant, mais l'Iran me manque. J'ai voulu y aller récemment, mais à cause de ce qu'il s'est passé avec Daesh, c'était plutôt déconseillé.

VC : Tu côtoies pas mal de peoples issus de la télé-réalité, est-ce qu'on te verra bientôt dans un programme de ce genre ?

VB : Je ne peux pas trop en parler mais j'ai été approché pour participer à un programme de dating très connu.

Publicité

J'ai passé le casting et l'entretien. J'attends des nouvelles de la production.

VC : On a du mal à comprendre que tu aies besoin de la télévision pour trouver l'amour...

VB : Je suis célibataire depuis un an. De part mon métier, je côtoie beaucoup de belles femmes, celle qui partage ma vie ne doit pas être jalouse. Mais surtout, ma mère m'a élevé avec des valeurs que les femmes d'aujourd'hui n'ont plus beaucoup. Je me moque des origines de la fille qui me plait, mais je cherche quelqu'un de sérieux et qui a des principes. J'aurais bientôt 35 ans je n'ai plus envie de jouer, je dis et je montre ce que je veux avoir. Jouer à chat, ça n'est plus mon délire.

VC : Quel est ton plan de carrière ?

VB : Je voudrais poser pour des marques comme "The Kooples", "Dolce Gabana", pour le magasine "GQ"... j'ai pas vraiment d'idée mais une carrière à la David Beckam ou la Kanye West m'irait très bien (rires). En même temps, je me dis que mon apparition dans un programme de télé-réalité peut me griller auprès de certaines marques prestigieuses mais qui ne tente rien n'a rien !

Son Instagram

Son Facebook

Exclu : Sam Zirah, l'interview ! (partie3) "Je prépare une nouvelle émission sur la mode"

#SS10 Secret Story 10, une diffusion en 2016 et un candidat incroyable ? #Télé-réalité