Ne vous fiez pas à son petit gabarit et à son look travaillé, Yvonne aka Ruby est une bosseuse de celles qui ne lâchent rien. Pour preuve, cette camerounaise d'origine travaille actuellement au lancement de la troisième saison de sa série qui cartonne sur le web "Colocations entre filles". Rencontre avec la comédienne.

 

Virginie Caille : Salut Yvonne comment t'est venue cette passion de la comédie ?

Yvonne Akono : A la base je suis passionnée par l'art en général, j'aime la mode, le chant, la danse. J'ai découvert la comédie par le biais d'une amie qui m'a demandée de faire une apparition dans sa websérie "Les aventures kamoises".

Publicité
Publicité

Je ne m'étais jamais produit devant une caméra, j'ai improvisé et à ma grande surprise le retour des internautes a été très positif. Ca m'a donné envie de continuer.

 

 

VC : Tu es la créatrice de Colocations entre filles comment es-tu parvenue à mettre le projet sur pied ? 

YA : Au départ je n'avais pas vraiment l'idée d'une websérie. Je voulais faire des vidéos drôles, sans prétention, d'ailleurs notre première vidéo dure 45 secondes. Je l'ai postée sur ma page Facebook et tout de suite les gens m'ont réclamé la suite. J'ai fait appel à mes amies pour tourner les autres épisodes, on améliorait nos épisodes au fur et à mesure notamment au niveau de l'image. J'ai payé un petit logiciel pour effectuer nos montages. La première saison s'est vraiment créee spontanément.

 

 

VC : Certains fans sont nostalgiques du casting de la saison 1, pourquoi l'avoir presque totalement renouvelé pour la saison 2 ?

YA : Dès la saison 1, je rêvais d'une colocation au casting plus éclectique avec une asiatique, une pakistanaise...

Publicité

Je voulais une colocation plus plausible et plus variée. A la fin de la saison 1, il y a eu beaucoup de mouvements et j'avais le choix d'arrêter le projet ou de le poursuivre mais dans une nouvelle direction. Effectivement ce n'est pas le même casting mais ce sont toujours les mêmes thèmes et histoires et surtout il reste Ruby (rires) !

 

 

VC : Est ce que la saison 3 de "Colocation entre filles" arrive bientôt ? 

YA : Il y a quelques difficultés... Elle est en préparation mais je cherche un réalisateur. Pour la première et la seconde saison, l'équipe était bénévole, je remercie d'ailleurs tous mes acteurs. Ils ont été très patients et ils ont fait preuve de courage parce que certaines critiques sont difficiles à lire. Même si je leur disais de ne pas les regarder, de ne pas en tenir compte quand je tombais sur certains commentaires qui me concernaient je dois avouer que... ça pique un peu (rires)! Tout ça pour dire qu'une websérie demande de l'énergie et de l'argent. La première saison était amateur, la seconde saison était meilleure mais je veux encore professionnaliser le programme et améliorer le son et l'image de "Colocation entre filles".

Publicité

Je démarche des chaines comme France Ô pour diffuser la série, mais j'envisage aussi de lancer une cagnotte pour financer cette troisième saison que les fans attendent.

 

VC : Tu fais aussi des vidéos humoristiques qui sont très populaires comment choisis*tu les thèmes que tu vas aborder ? 

YA : Je m'inspire de l'actualité, d'histoires personnelles mais aussi d'histoires inventées. Par exemple le sketch "on ne quitte pas une camerounaise" est bien entendue fausse. Si mon mec me quitte je vais lui dire "mais pourquoi bébé..." (rires). J'aime aborder des sujets variés.

 

 

VC : Est ce qu'on va bientôt te voir sur les planches, à la #Télévision ou au #Cinéma ?

YA : Je sais que ça ne se voit pas mais je manque de confiance en moi. C'est ce qui m'empêche de me lancer dans un one woman show. Mais oui je rêve de cinéma et de télévision. J'adorreais avoir une carrière comme celle de Lupita Nyong'o. Puis comme je l'ai toujours dit je trouve très drôle Fabrice Eboué et Thomas Ngijol jouer avec eux, ça serait la consécration !

 

Eddy, Amélie et Anaïs : la guerre entre les Foufounas est déclarée ? Les détails...

Vasta Balaei : "Une carrière comme celle de David Beckam m'irait très bien !"

  #Internet