Virginie Caille : Tu viens de tourner le clip de ton single "A ses côtés". Comment s'est déroulé le tournage ?

Tey : C'est un titre que j'ai bossé en studio avec mon manager, et on a décidé de tourner le clip au Maroc. J'ai donc fait l'Île Maurice, dix minutes à Paris, puis direction le Maroc (rires). Au départ, une amie devait tourner dans le clip mais elle n'a pas pu. On a pu tourner avec cette magnifique mannequin que je remercie d'ailleurs. Les plans sont superbes.

 

 

VC : "A ses côtés" est une déclaration d'amour. Pensais-tu à une femme en particulier ?

T : Ce qui m'a inspiré, ce sont les femmes de chez moi, les mauriciennes.

Publicité
Publicité

Mais c'est un titre pour toutes les femmes.

 

VC : Quelles sont tes influences musicales ?

T : Le dancehall et le rap. J'aime Vybz Cartel mais aussi Admiral T, Kalash. J'adorerais faire un duo avec eux.

 

 

VC :  Ton album sera t-il dans la même veine que ton premier single ?

T : Oui, il y aura du dancehall mais aussi du hip-hop et même de la pop. Je ne suis pas fermé, je suis éclectique. Il y aura un featuring avec deux artistes de mon label Five Music. Je parlerai beaucoup des femmes dans mon album. Dans le dancehall, on a beaucoup de respect pour elles, et donc c'est un thème qui est récurent dans mes sons.

 

 

VC : Comment t'est venue cette passion de la #Musique ?

T : Mon père est un artiste de l'Île Maurice, il fait de la musique traditionnelle. J'ai baigné dedans, du coup je suis très soutenu par ma famille.

Publicité

Mon père n'hésite pas à me donner son avis, surtout au début de ma carrière, lorsque j'avais tendance à dire des gros mots dans mes titres. Mon oncle et lui me mettaient des coups de pression (rires).

 

VC : Quel est ton rapport avec l'Île Maurice ?

T : J'y vais tous les ans. J'ai vécu là-bas pendant deux ans durant mon adolescence. J'ai un rapport très fort avec mon île. Il ne faut pas retenir que le soleil et la plage, la population est accueillante, ça me manque parfois quand je suis à Paris.

 

 

VC : Te produis-tu là bas ?

T : Oui, j'ai commencé ma carrière là-bas. Avec mes nouvelles chansons, les mauriciens découvrent un nouvel artiste, car avant je chantais principalement en créole. Je n'ai pas l'impression de me vendre en chantant en français, même si parfois on me le reproche. Je suis français et mauricien. Je suis un mix des deux, j'ai autant le droit de chanter dans les deux langues.

 

Facebook de Tey

Steevy de MusicFeelings : "Les fans de Beyoncé me rappelent ceux de Mylène Farmer..."

Steevy de MusicFeelings : "En 2030, la musique sera uniquement disponible en streaming !"

  #Chanson Francophone