Virginie Caille : Pourquoi ce pseudo Mat Le Buzz ?

Mat Le Buzz : A l'époque, je faisais de la télé, et en sortant de l'émission à laquelle je participais, je m'amusais dans la rue avec des amis et l'un d'eux m'a surnommé "Buzz". Lorsque j'ai fait ma première vidéo sur internet, j'ai mis "Mat le Buzz" en gros "matte le buzz", et comme mon prénom est Mathew...

VC : Pourquoi as-tu décidé de faire des vidéos sur internet ?

MLB : Mister V faisait un concours sur Dailymotion. C'était l'hiver, je m'ennuyais, je déprimais un peu. Du coup, j'ai fait une vidéo qui a bien fonctionné. J'ai pas gagné le concours malheureusement, mais du coup j'y ai pris goût et j'ai continué.

Publicité
Publicité

Huit mois après, j'ai fait la parodie "Kinder Bueno", une idée que j'avais en tête depuis plus d'un an, mais j'avais pas encore les moyens de la réaliser. Là, j'avais du matériel, j'ai décidé de me lancer et la vidéo est devenue virale.

VC : Où puises-tu ton inspiration ?

MLB : Pour "Kinder Bueno" je me suis mis dans la peau d'un antillais, c'était impossible qu'il agisse autrement. Pour les autres, ça dépend, c'est sous la douche, dans le train... J'essaie de les noter quand j'en ai trop d'un coup.

VC : Maintenant que tu fais de la scène, as-tu un rituel ?

MLB : Je commence à en avoir. J'écoute un peu de musique, j'ai pas le trac. J'étais un peu stressé lors de mes premières scènes, je le redeviens lorsque je présente un nouveau sketch et que je dois le tester.

VC : Que pense ta famille de ton succès ?

MLB : J'ai une super famille qui me soutient énormément.

Publicité

C'est difficile pourtant, en tant que parents, de laisser son enfant évoluer dans ce milieu, car l'argent est là sans vraiment être là, en tout cas on le touche pas tout de suite. Pourtant ils m'épaulent et je les en remercie. Je suis heureux de les rendre fier.

VC : Arrives-tu à vivre de ton métier ?

MLB : Je suis pas dans l'opulence, mais oui j'en vis, ça me permet de payer mes factures et mon loyer, c'est déjà pas mal (rires).

VC : Quelle est la réaction des fans lorsqu'ils te rencontrent ?

MLB : La communauté antillaise me reconnait presque systématiquement, ils ont toujours un bon retour. Ca va du sourire à l'hystérie où des filles se mettent à hurler et là ça devient très gênant (rires). J'ai pas forcément conscience de l'impact que je peux avoir sur certaines personnes, et du coup, ce genre de réactions m'étonne toujours.

VC : Quels sont tes projets ?

MLB : Faire du #Cinéma serait mon rêve. J'envisage aussi de monter mon premier one-man show et de présenter prochainement une websérie humoristique.

Interview de Tey : "Dans le dancehall, on a beaucoup de respect pour les femmes"

TPMP : Matthieu Delormeau fait le buzz à cause de Cyril Hanouna ! #Humour #Interview