Eddy, Benoit, Aurélie, Andréane...Comme dans la société, l'homosexualité n'est plus un sujet tabou dans la télé-réalité. Malheureusement les clichés sont légions, l'homophobie latente et le scandale jamais loin. Focus sur la représentation des gays dans la télé-réalité française.

 

La télé-réalité a souvent été précurseur en mettant en avant des individus que l'on ne voyait pas souvent à la télévision. En 2001, à une heure de grande écoute, la France découvrait Steevy, jeune homme aux cheveux décolorés. Sensible, fan de Mylène Farmer, le jeune homme a été décrié par une partie de la communauté homosexuelle, agacée par le cliché du gay efféminé véhiculé malgré lui par Steevy.

Publicité
Publicité

Pourtant ce n'est qu'en 2004, lorsque le magazine "Le Nouvel Obs" lui demande de signer le "manifeste en faveur de l'homoparentalité" que celui qui est devenu chroniqueur fait officiellement son coming-out.

 

La même année, TF1 lance "Queer" un programme dans lequel une équipe de coachs gays relooke un hétéro. Un bide mais une mini révolution, l'émission passe le samedi à une heure de grande écoute. Là encore, les personnages sont caricaturaux et extravertis, les gays confinés à la maîtrise des domaines de la beauté et de la décoration. Mais cette caricature plait et reste tenace.

 

Dans les programmes de télé-réalité, sauf exception, le gay doit être exubérant et pratiquer le "commérage". On n'hésite pas à employer des sujets ou des prénoms féminins pour parler de lui comme c'est le cas avec Eddy (La Foufouna), ou encore de Benoit et Thomas (#Secret Story) rebaptisés : Brigitte et Josiane.

Publicité

 

L'homosexualité féminine est relativement peu représentée. Il y a, bien sûr, eu le couple belge Nathalie et Samantha - toujours dans Secret Story - mais la plupart des histoires entre femmes sont simulées comme l'histoire entre Kim et Julia (Les Marseillais) ou plus récemment celle d'Andréane et d'Aurélie, même si les protagonistes jurent le contraire.

 

Les histoires d'amour entre personnes du même sexe naissent malheureusement rarement devant la caméra, car si les gays ont eu une place dans ces programmes, il semble y avoir un quota puisqu'en général il n'y a qu'un ou une homosexuelle. La sexualité homosexuelle dérange t-elle ? Les homosexuels doivent-ils se confiner au rôle de bout-en-train ou de meilleur(e) ami(e) ?

 

Les internautes s'étaient offusqués de la remarque d'Evy (Moundir et les apprentis aventuriers) au sujet de coéquipier JC, qu'elle avait imité le doigt en l'air en indiquant "ça se voit qu'il est gay". Une remarque qui avait heurté le jeune homme qui ne désirait pas être cantonné à sa sexualité, comme il le confiait au micro du journaliste Sam Zirah.

Publicité

 

Conscients que leur sexualité peut parfois être un frein à leur "carrière" dans la télé-réalité, certains la dissimulent. La production de l'émission "Les Princes de l'Amour" a eu ce cas à plusieurs reprises. D'abord avec Arthur (saison 2) et même dans sa saison en cours de tournage. En effet, Jeremstar vient de dévoiler que deux des participants étaient gays. L'un d'eux a même une vidéo porno à son actif.

 

Trois raisons de suivre sur Snapchat, Samantha la rivale de Mélanie des Anges 8 !

Milla Jasmine, Manon, Sarah Fraisou... La folie des fausses fesses dans la télé-réalité !

Trois points que le Mad Mag doit améliorer à la rentrée ! #Télé-réalité #Amélie Neten