Bizarrement, presque toute la presse anglaise – hormis bien sûr le Sunfloute toute aréole féminine, parfois même les lombes, et bien sûr les parties génitales des photos ou vidéos qu’elle diffuse. Ce qui ne l’empêche pas d’accorder la plus large couverture à la nouvelle émission de rencontres de Channel 4, Naked Attraction. Les protagonistes, plutôt dotés d’un physique attrayant, hétéros, homos ou bi, s’y présentent intégralement nus, mais le visage entièrement dissimulé (sauf pour l’auditoire). La suite reste d’ordre privé et on ne sait si les volontaires (ou figurantes/figurants rétribués) peuvent consommer immédiatement dans un studio voisin. On pouvait donc penser qu’après une campagne de communication dépassant largement le Royaume-Uni, l’émission allait emporter une large part de marché.

Publicité
Publicité

Il n’en est rien, et l’audimat n’a frôlé que les 6 % le 25 Juillet dernier. Le second épisode sera diffusé ce lundi soir (à 22 heures locales). Qui n’a pas été charmé par une ou un partenaire sexuel potentiel pour finalement être gêné, voire rebuté, par un détail physique après avoir prolongé la rencontre "à l’horizontale" ? Sans tomber dans la psychologie de comptoir, on pourrait considérer qu’après tout, ce type d’émission de rencontres en vaut d’autres. Il est évident qu’elle mise avant tout, à peine un peu plus hardiment que d’autres, sur le voyeurisme des spectatrices et spectateurs.

 

Oui, mais Naked Attraction est pourtant un semi-flop.

Faut-il y voir la concurrence de l’abondante offre pornographique sur l’Internet et ailleurs, d’accès le plus souvent "gratuit" (mais au risque de voir son adresse IP largement utilisée par toutes sortes d’annonceurs) ? Le public serait-il blasé par la nudité ? Désirerait-il de la part de l’animatrice et des présumés futurs partenaires (pour le moment hétéros ou bi) des commentaires plus salaces, des confessions plus intimes ? Difficile d’y répondre tant que la formule n’évolue pas, si jamais elle ne finissait pas au placard… Ce n’est pas, pour Channel 4, à proprement dit une réelle nouveauté.

Publicité

D’autres émissions comme Life Stripped Bare (des volontaires vivant ensemble entièrement nus pendant 21 jours), Naked & Invisible (faire ses courses dans le plus simple appareil), The Naked Village (bienvenue en camp naturiste), Naked Calendars (revue des meilleurs calendriers – de groupes dénudés – vendus au profit d’œuvres de bienfaisance), font déjà de la nudité leur thème de prédilection.

 

La chaîne fait à nouveau aussi appel à Antoine (de Caunes) et Jean-Paul (Gaultier) pour l’émission Eurotrash Mega Mash depuis début Juillet. On a pu y voir une contorsionniste et "Pricasso" (Zizicasso, en adaptation libre), l’artiste qui peint avec son pénis, le clip de 2011 des chanteurs ukrainiens de NikitA, tournant nus dans un supermarché… Et toutes sortes de séquences cocasses, insolites. Précédemment, en 1993, 16 épisodes avaient réuni ce duo qui, par son talent autant que par les sujets traités, avait atteint 20 % de part d’audience. Parmi les invitées d’alors, feue Lolo Ferrari à l’impressionnant bustier, un Belge vivant déguisé en émeu, et divers originaux.

Publicité

Mais aussi de Caunes et Gaultier déguisés en Charles et Camilla, se livrant à toutes sortes d’autres facéties. L’attractivité dénudée, si elle se confine à un bavardage convenu et à l’exposition d’anatomies, certes plaisantes, a peut-être fait son temps. Elle fait certes encore gloser indéfiniment des éditorialistes et des chroniqueuses tentant de faire croire qu’un nouveau pas a été franchi dans l’amoralité (voire l’immoralité) et toute une nuée de prédicateurs dénonçant la décadence de nos sociétés se détournant de leurs principes censés être fondés sur un diktat divin. Airs connus depuis les orgies de l’Empire romain et sans doute antérieurement. Bref, rien que de très banal sous le soleil de la décennie 2010. Avec Adam recherche Êve, D8 avait adapté une émission de téléréalité néerlandaise, en floutant les parties génitales. Six épisodes : 2,8 % d'audience. #nudité #Antoine de Caunes #Télé-réalité