Né le 15 juillet 1966, #Gary Glasberg était, depuis 2014, le show runner de la série policière NCIS : Enquêtes spéciales créée en 2003. Cette profession, apparue pour la première fois dans le magazine Variety en 1992, composante essentielle du système américain, correspond aux personnes responsables des tâches quotidiennes sur un tournage. En général, le show runner peut, également, embrasser le rôle de scénariste ou réalisateur. 

Un début de carrière dans un monde irréel entre comics et dessins animés

CBS confirme que Gary Glasberg, également créateur du spin off nommé #NCIS : New Orleans, est décédé mercredi 28 septembre 2016, à Los Angeles, dans son sommeil. Celui qui était également l'homme fort des séries The Mentalist ou encore Bones laisse derrière lui sa femme Mimi Schmir ainsi que ses deux enfants.

Publicité
Publicité

Sa carrière est à souligner pour avoir été riche dès le début. Le natif de New York a débuté en écrivant des Comics et en travaillant sur des séries animées pour Hanna-Barbera, une société américaine, créée en 1957, qui produit des dessins animés et des séries télévisées. Mais aussi et surtout pour Warner Bros, Disney et Nickelodeon.

Les hommages se multiplient

Pauley Perrette (Abby Sciuto), Sean Harland Murray (Timothy McGee) ou encore Michael Weatherly (Anthony "Tony" DiNozzo), les principaux acteurs présents au casting de NCIS, ont témoigné leur émotion en apprenant la mort du regretté Gary Glasberg. Sur les réseaux sociaux, ses amis ont rendus hommage à sa famille et ont manifesté leur tristesse. Le président de la chaîne CBS, David Stapf, a quant à lui mis en avant la bonté et l'intégrité de l'homme fort de la série diffusée en France sur M6.

Publicité

La déclaration commune du casting sonne comme un vibrant hommage. Gary Glasberg est décrit comme leur "roc", leur "meneur", leur "capitaine". De plus, il est décrit comme un homme inspirant par sa "conduite", ses "instincts créatifs". Ils ajoutent dans le communiqué : "NCIS ne sera pas pareil sans lui. Son visage souriant et son humour inébranlable, qui nous permettaient une élévation quotidienne, nous manqueront."