Ce Mardi 27 Septembre, W9 lançait OFNI, l'Info Retournée en deuxième partie de soirée sur W9. Ce nouveau programme présenté par le transfuge de D8 Bertrand Chameroy s'est offert un lancement juste correct, avec une moyenne de 300.000 téléspectateurs, soit 3.1% de part de marché de 22h45 à 00h35. Les cibles commerciales féminines et jeunes étaient au rendre-vous, mais cette grande première a attiré moins de public que les séries américaines habituellement diffusées dans cette case. Pour promouvoir son émission, Bertrand Chameroy a fait la tournée des médias cette semaine, l'occasion pour lui de répondre aux questions qui dérangent après des mois de silence suite à son départ très médiatisé de #TPMP la saison dernière.

Publicité
Publicité

 

TPMP : le paradis de C. Hanouna s'est transformé en enfer pour B. Chameroy

Interrogé par le magazine Grazia pour la promotion d'OFNI, Bertrand Chameroy est revenu sur son départ précipité de Touche pas à mon Poste, en niant toujours être la fameuse taupe du média Society qui avait alors défrayé la chronique : "Ça faisait un an que je me sentais mal à l'aise. Je lançais des perches à ce sujet à Cyril". Il ajoute qu'il avait l'impression que TPMP ne devenait qu'un divertissement et que sa chronique sur l'actualité n'était plus à sa place. Mais la coïncidence entre la polémique Society et son départ la même semaine interroge encore... Bertrand Chameroy a également mal vécu la mise en pâture de sa vie privée, à l'époque où #Cyril Hanouna le surnommant "Coin-coin" en rapport à sa compagne Marie...

Publicité

qui l'a quitté quelques mois plus tard : "Puis, je me suis fait paparazzer avec ma nouvelle petite amie, mais le magazine a collé sur sa photo le nom de Marie. Imaginez sa joie !". Enfin, il évoque la souffrance de sa famille, et notamment l'immense déception de sa mère le jour où il a accepté de montrer ses fesses à l'antenne.

 

Affaire Morandini : Bertrand Chameroy réagit

Ces dernières semaines, l'affaire Morandini, ou #Morandini Gate a défrayé la chronique. L'animateur et journaliste est accusé de corruption de mineur, et il a d'ailleurs été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Bertrand Chameroy, qui a fait ses débuts à ses côtés sur Direct 8, a réagi à cette événement sur le plateau de C l'Hebdo sur France 5 : "Sur son blog, Jean-Marc a quand même une fâcheuse tendance à tacler ses ennemis dès qu'il le peut. (...) Forcément, le jour où il lui arrive des pépins, les gens qu'il a passé son temps à basher, se vengent un petit peu".

 

Qu'avez-vous pensé de la première d'OFNI ce Mardi ? Bertrand Chameroy a-t-il raison de tacler ses anciens employeurs ?