L’heure de la rentrée - et du changement - a sonné pour bon nombre d’émissions télévisées. Parmi elles, le Grand Journal, désormais animé par Victor Robert, et son "petit frère", Le Petit Journal. Néanmoins, suite aux nombreux départs et chamboulements de la chaîne cryptée, l’émission a perdu son animateur phare, Yann Barthès, parti sur TMC. #Cyrille Eldin, chroniqueur de longue date à #Canal +, a donc succédé au populaire #Yann Barthès. Et pour l’instant, l’héritage semble lourd.

 

Des premiers signes d’impopularité

Il faut dire que dès le début, les signaux n’étaient pas positifs lors de la nomination de l’ancien chroniqueur du Supplément.

Publicité
Publicité

En effet, quelques semaines auparavant, lorsqu’une photo du futur présentateur avait été postée sur le groupe Facebook de l’émission, le nombre d’abonnés avait chuté de manière conséquente. Par la suite, la chaîne cryptée a eu la mauvaise idée de lancer la promotion de l’émission par le biais d’un dessin inspiré du style du dessinateur Éric Salch. Ce dernier les a donc accusés de plagiat et ne s’est pas privé pour répondre, en dessin, avec des propos (très) injurieux adressé à Eldin et à Canal +. Si cela a permis de créer le buzz environ une semaine avant l’émission, Eldin a vu son image se dégrader considérablement, sur la toile et sur dessin.

 

Yann Barthès dans sa ligne de mire

Et comme si cela ne suffisait pas, il a formulé des critiques envers son prédécesseur, assurément plus populaire que lui auprès des téléspectateurs.

Publicité

Selon lui, le Petit Journal version Barthès était "très produit", avec "plein des séquences, très découpées". Malgré "sa classe, sa finesse et son humour" Yann Barthès serait quant à lui "un poil moralisateur". Bien que le jugement d’Eldin ne soit pas remis en question ici, ce n’était certainement pas le meilleur discours à tenir pour lui, alors qu’il est critiqué de toutes parts par les "pro Barthès" et par le public de l’émission en général.

 

Une première en dents de scie

La première version du nouveau Petit Journal était tout de même attendue. L’émission reste populaire et l'une des rares à être diffusée en clair. Néanmoins, le bilan tiré à la fin de cette première est accablant : une émission considérablement raccourcie, une nouvelle équipe qui peine à séduire, et en point d’orgue, un Cyrille Eldin beaucoup trop présent, en plateau ou dans les reportages. Tels ont été, entre autres, les reproches des internautes envers le présentateur et la nouvelle formule de son émission. Sa cote de popularité semble donc être au plus bas après cette rentrée. Il faut espérer pour Eldin et pour la chaîne que les choses s’arrangent, sous peine de connaître un échec retentissant après les coups durs qu’ils ont connu ces derniers mois.